Pourquoi je fais ce truc qui s’appelle L’Encyclopédie des guerres

Conférence

Évènement
L'événement est terminé

Lundi 5 octobre - 16h00

L’Encyclopédie des guerres est un cycle de conférences-performances qui a commencé, au Centre Pompidou, en 2008. À raison d’une séance par mois, c’est un chantier littéraire, une épopée en feuilleton qui s’énonce en public, et qui ne sera jamais un livre. Le principe de cette enquête est celui de la candeur, et sa méthode, l’idiotie. Dans le roman de Flaubert, Bouvard et Pécuchet, ces deux chercheurs de vérité s’adonnent successivement à l’étude de la poésie, de l’agronomie, de la médecine, de la géologie, de la religion, compulsant des milliers d’ouvrages et se livrant à autant d’expériences pour toujours, au final, être cueillis par l’échec. Étrangement, à aucun moment, les deux autodidactes de Flaubert ne plongent dans le champ de la guerre. Je voulais écrire à ma manière ce chapitre absent. J’emprunte aux deux copistes de Flaubert leur technique hérétique et leur ridicule ambition. C’est ainsi que je constitue une « bibliothèque de guerre », accumulant de manière hasardeuse tous les ouvrages traitant du sujet de la guerre. Je ne suis ni historien, ni polémologue. Légitime en rien. C’est en amateur, en écrivain, ou plus précisément en personnage de roman, que j’aborde ce projet. 

 

Jean-Yves Jouannais, critique d’art, est professeur à ENSBA, Paris. Il a été rédacteur en chef de la revue art press (1991-1999). Il a organisé des expositions parmi lesquelles : Histoire de l'infamie, Biennale de Venise, 1995 ; Le Fou dédoublé, Moscou, Nijni-Novgorod, Samara, Krasnoyarsk, Château d’Oiron, 2000 ; L’Idiotie, Expérience Pommery # 2, Domaine Pommery, Reims, 2005 ; La Force de l’art, Grand Palais, Paris, 2009 (avec J.-L. Froment et D. Ottinger). Il est l’auteur d’ouvrages parmi lesquels : L’Usage des ruines, éd. Verticales, 2013 ; L’Idiotie, éd. beaux-arts, 2004 ; Artistes sans œuvres, éd. Hazan, 1997, réédité aux éditions Verticales en 2009. Pour la télévision (Arte), il a dirigé deux émissions consacrées à l’art contemporain : La Revue et Exhibition (2001-2006). Depuis 2008, il se consacre à son Encyclopédie des guerres, au Centre Pompidou, Paris.