La mer allée avec le soleil

Vers un nouveau cinéma de poésie ?

Évènement

Lundi 7 décembre à 16h00

Développant actuellement, sous la forme de « l’atlas », une recherche tournant autour des rapports entre cinéma et poésie dans un contexte politique, Frank Smith se propose de partager ses interrogations sur ce qui pourrait ainsi constituer un nouveau « cinéma de poésie », tel que défini à l’origine par le poète et cinéaste italien Pier Paolo Pasolini.

Car la question que posait Hannah Ardendt – « comment peut-on être chez nous sur terre aujourd’hui ? » – résonne désormais de manière particulièrement vive. Cette question, c’est celle du politique, et la création doit nous permettre d'y répondre : quelles langues et quelles images inventer pour nous permettre d’être chez nous, aujourd’hui ? Comment habiter, par elles, ce monde commun en commun ? Comment ne plus douter de la réalité et de ce qui nous environne ? L’enjeu est bel et bien de trouver des moyens de nous défaire des clichés (images) et des préjugés (langages) dans notre rapport à la terre.

Dans un monde saturé d’images et de mots, il faut repousser la question du voir à ses propres limites pour accéder à des visibilités qui se tiennent elles-mêmes aux limites de l’invisible, et de même pour le parler, qui porté à ses propres confins, peut toucher à une forme d’indicible. Un rêve : Le Film de la lumière et du silence.


Né en 1968, Frank Smith est écrivain et poète, vidéaste et réalisateur. Il vit à Paris. 

Frank Smith est le créateur du Bureau d'Investigations Poétiques depuis lequel il explore les jonctions/disjonctions s’exerçant entre Poésie, Politique et Image — au moyen de livres, de films, d’installations et de performances. Sont ainsi délivrés « des protocoles d’expérimentation qui interrogent la possibilité, l’efficience, la performativité de la littérature et du film » (Véronique Bergen, art press) dans les contextes de violence d’État et de violations des droits humains.

Prochain livre à paraître : Irak 24 Heures, Centre de la Photographie de Genève, printemps 2021. 

Dernier film réalisé : Le Film de l’absence, 45 min., 2019 (en compétition au festival Côté court 2020, et présentation au Centre Pompidou-Paris, à l’automne 2020).

www.franksmith.fr