Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 0 dans include_once() (ligne 575 dans /mnt/storage/www/websites/lefresnoy.net/drupal/drupal-public/sites/prod/themes/babylon/templates/productions/page_production.php).

Shelters for facts— Composite— Sniper Tv

image de l'oeuvre Shelters for facts— Composite— Sniper Tv de  Julien Maire

De Julien Maire installation 2018

Diffusions
  • 2018 - Exposition Panorama 20 de Tourcoing (FR)

En 1977, les studios Eames produisent un court métrage demeuré célèbre Power of Ten. Ce film explore les limites de l’infiniment grand et de l’infiniment petit dans un travelling optique à puissance dix. On peut y observer un couple au bord du lac Michigan duquel les images s’éloignent progressivement vers la galaxie la plus lointaine pour revenir ensuite vertigineusement dans la structure moléculaire de la main de l’homme. Bien avant que les images satellites et microscopiques ne soient banalisées, ce film encyclopédique explore deux des schèmes de la connaissance humaine.

Librement inspiré de ce court métrage, Shelters for fact présente des éléments et figures imprimés en stéréolithographie qui sont directement posés sur des capteurs images de caméras. En jouant sur des rapports d’échelle et en supprimant les effets de perspective, ces micros-sculptures produisent en direct des rayogrammes. Elles sont ensuite vidéo projetées au sein de l’espace d’exposition. La projection monochrome de Shelter for facts se déploie autour de décors élémentaires : mobilier, personnages, immeubles qui semblent en latence au cœur de l’image vidéo. L’installation révèle des images singulières tout à la fois figées et mises en mouvement par des variations de lumière aux pourtours des capteurs.

L’installation Composite s’agrège autour du même protocole mais développe un procédé qui altère plus encore la surface de captation vidéo. Un graveur micrométrique dessine sur des capteurs. En procédant par une altération définitive de la surface sensible du capteur, le graveur numérique implémente de l’immobilité et un infime relief sur la surface numérique de captation. Le graveur poursuit son travail durant la durée de l’exposition produisant ainsi un nombre considérable de dessins. Aux abords de l’installation, se trouve un dispositif composé de plusieurs écrans disposés à la façon d’un cabinet d’amateur. Une fois reconstitué et connecté, ces capteurs bien qu’ayant été définitivement affectés par le procédé redeviennent des caméras fonctionnelles. Celles-ci tout en affichant l’image spectrale et immobile des dessins préalablement engravés filment en outre le spectateur. En injectant de l’immobilité sur la surface de captation, les images obtenues placent de facto le spectateur dans le vif de l’image.

Le dernier volet de cette recherche vidéographique, Snipper tv, réside en une altération qui se veut radicale et définitive. Un trou percé de part en part du capteur pulvérise son électronique matricielle. Ce dernier prend la forme d’une croix noire que le spectateur assimile instinctivement à un viseur de snipper. La caméra ainsi altérée saisit un flux continu et aléatoire d’images d’actualité. Cette incrustation met en abîme un contenu permanent et indifférencié d’images soumises à une violence immanente.

Remerciements Thanks

Aux équipes et aux collaborateurs du Fresnoy, à Olivier Gain, Imal Bruxelles et à la promotion Chantal Akerman pour leur soutien.

Crédits Credits

Crédit photos / Photo credit
Aurélie Brouet

    Images de l'oeuvre
    Processus de création
      Processus de création - Shelters for fact Composite Snipper Tv
    Partenaires
    • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

    Oeuvre de Julien Maire produite par Le Fresnoy :

    Retour à la liste des productions