Chimère il n'y a pas de paradis

image de l'oeuvre Chimère il n'y a pas de paradis de  Eric Pellet

De Eric Pellet installation 2005

L'installation se définit comme une recherche sur le geste qui unit danse de mort et forces de vie. Symptômes d'épreuve, dépense vide, exténuation des énergies vitales, pure décharge d'intensité : il s'agit d'ausculter ici le champ des tensions qui animent la corporéïté tant humaine qu'animale. Comment, en mouvement, le sacré s'arrime au physiologique, comment la grâce naît de l'organique... Les vacillements du passage à trépas, les frémissements d'un itinéraire de mort à vie : incarner des presque riens qui ont à voir avec l'impossibilité de la mort, l'impermanence, l'éternel retour, une ode à la vie. Envisagée comme la conception et l'usage d'un organe du sensible, l'oeuvre se déploie par décomposition et diffraction ; les principes de déconstruction s'orientent en reconstruction au terme d'un cheminement qui privilégie l'abord oblique, le biais. Lumières, sons et images apparaissent par syncope, fragment, distorsion. La surface qui fixe la dissémination des pixels est multiple, éclatée, vrai volume sculptural. Clarté et obscurité, silence et bruit, stase et impulsion : ces antinomies réintroduisent du vivant au sein même du numérique. En retour, l'usage des artefacts technologiques distille ambiguïté, mobilité, versatilité, ce, par le bouleversement des durées, la collision des rythmes, le taux d'amplification, le trouble des points de vue. Ce travail en danse, conçue comme l'instrument de la gamme d'état de la sensibilité, étendu et altéré par les potentialités numériques, génère de la mutation, de l'entre-image, de l'instable, du trouble. Chimère est entendue dans son double sens de créature mythologique et d'un caractère inaccessible. La représentation est une chimère ; née de l'imitation de la vie, elle crée monstres et merveilles. L'installation dessine en creux une inatteignable vérité quant à la transcendance de la chair, met en crise cette rassurante limite entre animal et humain...

Remerciements Thanks

Céline Ohannessian Rosalind Crisp Cyrille Lauwerier Martin Chartrand Franz Hildgen SAT Montréal Francis Bras Sandrine Chiri Alain Fleischer Eric Prigent Pascal Buteaux Jackie Lautem Isabelle Drubigny Emilie Godreuil François Bedhomme Richard Campagne Thierry Maes Blandine Tourneux Christian Châtel Jean René Lorand Florent Le Duc Stéphane Kurylak Reynald Solibieda

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvre d'Eric Pellet produite par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions