(un)steady

image de l'oeuvre (un)steady de  Gabriel Beckinger

De Gabriel Beckinger installation 2014

(un)STEADY contient la construction d’une proposition chorégraphique. L’installation in situ révèle trois surfaces de projection, activées par un travail de mixage entre images, textes et matières sonores, qui engendrent le déploiement d’un espace en trois dimensions, multi-référentiel. Les outils cinématographique et chorégraphique s’articulent ensemble pour dialoguer avec l’architecture dans un lieu unique, à la fois contexte de production, de montage et d’exposition : l’espace du Fresnoy. D’un écran à l’autre, un glissement s’opère du geste technique au geste poétique, dansé. Le triptyque est une étude détaillée de corps agissant dans l’espace : que donne à voir un corps de cinéma au travail, formé à la technique spécifique du steadicam lorsqu’il filme l’architecture, lorsqu’il est lui-même filmé ? Le steadicamer est saisi tour à tour comme corps-machine, présence fantomatique, corps organique, puissance d’imaginaire et performeur. La mécanique se redessine sans cesse grâce à un montage paramétrique et évolutif, qui travaille au corps les différentes matières. Le visiteur a ainsi la possibilité de saisir des fragments de récits par son propre déplacement au sein de l’installation. Au-delà du genre vidéodanse et des liens qui unissent habituellement danse et cinéma, le prisme chorégraphique permet ici d’entrer dans une approche kinesthésique, qui découpe les gestes et les espaces, rendant compte de la réalité de corps façonnés et fractionnés par des savoir-faire incorporés. Un kaléidoscope de corpo-réalités à l’oeuvre. Marie Pons

Remerciements Thanks

Christophe Wavelet, Rodo Tisnado, Téva Vasseur, Thibaud le Maguer, Guillaume Brault, Pierrick Saillant, Samuel Allain, Marie, Noémie, Louise, Raphaël, Faye, Lawand, Marie-Claude, Patricia, Yacine, et à toute l’équipe du Fresnoy.

Processus de création

Oeuvre de Gabriel Beckinger produite par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions