Standard and poor’s, ces yeux, césaire

image de l'oeuvre Standard and poor’s, ces yeux, césaire de  Julien Creuzet

De Julien Creuzet installation 2013

J’ai construit pour Panorama 15 une œuvre qui est pour moi l’équivalent d’un archipel et qui se compose de plusieurs parties : un film, des sculptures et une vidéo. Tout en étant chacune autonome, ces formes différentes entrent ici en discussion, certaines peuvent par exemple apporter des choses manquantes à d’autres qui ont un peu plus d’opacité. Je parle d’archipel car je propose un ensemble d’éléments qui viennent se contre balancer pour former un tout, pour créer de l’inattendu. Je me suis beaucoup inspiré du concept de créolisation mis en avant par Edouard Glissant pour développer mon projet. J’ai établi un parallèle entre ce concept et le mélange de différents supports pour constituer l’installation. Je voulais que tous les éléments s’imbriquent et se répondent parce qu’ils se contiennent les uns dans les autres. J’ai trouvé beaucoup de liberté dans l’idée de créolisation, elle amène la pensée d’une identité multiple. Je trouve que l’œuvre d’art est souvent un peu figée, rigide parce qu’elle se montre d’une seule manière alors que plusieurs possibilités existent. Cela même parce qu’elle peut être montrée dans des espaces très différents les uns des autres, qui peuvent changer du tout au tout. La sculpture de forme hexagonale fait référence à un œil qui permettrait de regarder le monde. Cet œil est pour moi celui d’Aimé Césaire, qui est également le personnage principal du film. Je devais parler de lui pour parler de la Martinique, tant son empreinte est encore forte pour parler des gens, des communes, des rapports sociologiques.

Tournage en Martinique.

Remerciements Thanks

A toute ma famille du tout monde...

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvre de Julien Creuzet produite par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b