Manque de preuves

image de l'oeuvre Manque de preuves de  Hayoun Kwon Hayoun Kwon

De Hayoun Kwon film 2011

Les jumeaux sont extrêmement nombreux au Nigéria, et sont investis d'un grand pouvoir occulte, bénédiction ou malédiction selon les cas. Sur la base d'un entretien avec Christiane Cavallin-Carlut (1) qui en a rédigé le récit, ce film rend compte de l’histoire d'Oscar et de son frère Samuel, fils d'un grand prêtre du culte Eremwin qui, lors d’une fête rituelle, a tenté de les sacrifier. Oscar a réussi à s’enfuir, Samuel a été assassiné. Exilé en France où il demande l’asile, Oscar voit sa demande rejetée par manque de preuve…

Je me suis intéressée à la reconstitution de la mémoire et à la part de fiction liée à l'exigence de crédibilité dans la construction du témoignage. Le récit écrit superpose plusieurs voix dans la fiction d’un seul témoin : celles du demandeur d’asile, de son traducteur, de son rédacteur. L’absence de preuve pousse à jouer le détail, le plan, dans une autre fiction, celle de la personnalisation du récit.

La 3D, artifice de la reconstitution, rejoue celui de la construction fictionnelle du témoignage, mais démonte progressivement ses propres mécanismes, révèle sa structure interne, assume sa nature fictionnalisante. Le plan-séquence lie en un tout les différents segments du témoignage, ses réalités et ses fictions, ses éléments objectifs et matériels, mais aussi la subjectivité du témoin et celle de l’auditeur, l’aspect immatériel de la procédure et l’écho qu’elle engendre dans la perception du témoin.

(1) Comité de Vigilance pour la défense des droits des étrangers

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvres de Hayoun Kwon produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b