Nina

image de l'oeuvre Nina de  Marikel Lahana Marikel Lahana

De Marikel Lahana installation 2010

Cette pièce s’installe dans le repli d’une salle, dans le coin opposé à l’entrée du visiteur. Il s’agit d’une série de représentations photographiques : un portrait en constellation d’une seule et unique jeune femme : Nina. Les images se présentent sous forme de tirages noir et blanc sous Diasec opalin, qu’une fine feuille électroluminescente rétro-éclaire, qu’un discret cadre encapsule. Nina Roberts est une ex-star du porno, anorexique boulimique au sortir d’une longue période de toxicomanie. Je la saisis dans ce changement de vie qui influe et fait autorité sur son corps en métamorphose. Un corps ECRIN – un corps ECRAN La proposition plastique affleure une vision post-documentaire. L’image si elle documente ne (se) donne pas à voir d’emblée dans un excès de visible. Ma photographie tente de rendre compte de ce corps qui la déborde. Le travail se joue des frontières de l’image : entre mise en scène, fiction, image composite et snapshot. Nina est un corps construit, une image qui est peu à peu devenue une fiction d’elle-même. Un corps qui dans sa surexposition lui est devenu étranger et qu’elle tente de ré-apprivoiser : notamment par l’abandon de ces extensions de cheveux, attribut d’une féminité factice qui marque son entrée dans le milieu pornographique, une cage capillaire à présent révolue et qui achève une période de sa vie. Il s’agit d’une photographie granuleuse, tremblante et hésitante dans son écriture même, une photographie qui insiste sur la vérité d’un corps en évitant le surcodage glamour et sexy dont il est pourtant pleinement emprunt.

Remerciements Thanks

Merci à Nina Roberts, Philippe Lopes, à toute l’équipe du Fresnoy et aux miens

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvres de Marikel Lahana produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b