DOR

image de l'oeuvre DOR de  Ramona Poenaru Ramona Poenaru

De Ramona Poenaru film 2008

" ...Le Prince, arrivé au bout de nombreuses et dangereuses aventures au royaume de la Jeunesse sans Vieillesse et de la Vie sans Mort, y menait à présent une vie paisible et heureuse, entouré d'êtres merveilleux. Il avait oublié la promesse faite à ses parents de revenir une fois qu'il aurait trouvé ce qu'il cherchait... En fait, il les oublia tout simplement, comme il oublia son pays, ses amis et toute sa vie passée. Mais, un jour, alors qu'il chassait un oiseau, il pénétra, sans s'en rendre compte, dans La Vallée des Pleurs, seul lieu du royaume qui lui était défendu, et sentit immédiatement une nostalgie profonde le gagner, le rendant triste et abattu... Les fées devinèrent immédiatement qu'il était allé dans la Vallée des Pleurs. Elles tentèrent de le consoler, mais rien n'y faisait... Le Prince, en larmes, voulait retrouver ses parents qui lui manquaient terriblement. - " Tu ne peux pas retourner là -bas ", lui dirent les fées en choeur. " Rien de ce que tu as connu n'est plus pareil ! Chez nous le temps passe différemment : une heure ici c'est une semaine là -bas, une journée - un siècle... Plus rien de ce que tu connaissais n'existe plus depuis des centaines d'années.Tu seras malheureux si tu y vas ". Mais, le Prince ne tenait plus en place, car être loin des siens le rendait si malheureux. Il prit son cheval et partit, sous le regard des fées obligées malgré elles, de le laisser aller à son sort. Bien que suivant le chemin qu'il avait fait en venant quelques jours auparavant, il eut grand peine à reconnaître les lieux ; plus il avançait, plus les endroits et les gens lui devenaient étrangers, plus la fatigue aussi le gagnait. Au bout d'un certain temps, épuisé, il approcha son pays et chercha le chemin du château de son père... Perdu, il demanda secours à un homme : celui-ci l'emmena sur les hauteurs de la ville et lui montra au loin une vieille ruine couverte de mauvaises herbes... Attristé, le Prince s'y rendit et chercha en vain un signe, une trace. Rien ne restait du palais, de ses parents, de toute sa vie passée. Il se sentit soudainement vieux. Dans la poussière des décombres, il finit par trouver un très vieux coffre et l'ouvrit : la Mort en surgit et lui dit : - " C'est moi que tu cherchais, mon Prince ? ". (extrait de Jeunesse sans Vieillesse et Vie sans Mort - conte roumain)

Remerciements Thanks

l'Agence Culturelle d'Alsace, La Communauté Urbaine de Strasbourg. / photographie Nicolas Pernot.

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvres de Ramona Poenaru produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b