Artiste étudiante

Photo de Alice Goudon

Alice Goudon

Promotion André S. Labarthe ( 2018 - 2020 )

Née en 1993

Biographie

Alice Goudon a traversé les Écoles des Beaux-arts de Toulon et de Marseille. Elle sort diplômée de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2018 et poursuit son cursus au Fresnoy – Studio national des arts contemporains.

Alice Goudon crée des images narratives. Dans sa pratique artistique pluridisciplinaire, par assemblage, elle articule des symboles, des couleurs, des matières, des formes, des objets, des corps, des lieux. Elle adapte son travail à la finalité médiatique qu’elle choisit en amont ce qui lui permet aussi de collaborer dans divers projets en tant que décoratrice et scénographe.

Cursus

Le départ c’est en 2011, lors de ma 1ère année à l’ESADTPM, quand j’ai commencé à fouiller dans les caves et dans les placards. Régulièrement, je me retrouvais seule dans la maison familiale. Le jour et la nuit, en secret, et sans savoir pourquoi, j’animais les espaces. J’organisais des rencontres avec les lieux, les objets et moi même. J’en gardais une trace photographique et tout était rangé pour que personne ne s’en aperçoive. Parallèlement, je réalisais des peintures qui ont tôt reçu le statut de sculptures et qui étaient aussi utilisées dans la construction de scènes. Ces 1ers travaux m’ont permis d’intégrer l’ESADMM en 2012 où j’ai mêlé la peinture à la sculpture et à ma pratique photographique. En 2013 j’ai été admise à L’ENSBA. Jusqu’à la fin de ma seconde année là bas, mes sculptures étaient presque exclusivement construites en papier, en colle, en scotch pour être exclusivement mises en scène dans des photographies. Mon processus de création a évolué en fonction de la monstration finale que je choisissais en amont. En commençant les installations en 2016, j’ai réfléchi aux effets de matières, aux choix de matières, et au spectateur visiteur qui n’était plus uniquement projeté dans l’image mais qui pénétrait l’espace. Les éléments sont sortis de la fenêtre photographique pour aller dans l’espace d’exposition. A mon DNAP des installations ont pris corps et sont devenues des décors entiers immobiles. Le spectateur pouvait s’y déplacer et y imaginer l'histoire passée. Comme un spectateur aurait voulu voir ces décors mouvant et vivant, la caméra a été invitée à les filmer en situation et en mouvement. Le secret, n'a plus été celui caché dans la maison et mais celui qui commence aux bords du cadre. Dans la même idée d'espace filmé, j’ai réalisé mon premier court métrage, entre Berlin et Paris que j'ai finalisé en 2018.

Site web

Production de Alice Goudon

Retour à la liste des étudiants

Dans les salles cette semaine.

, , ,
lundi 27 janvier à 19h00
2018
, , ,
Du 31 janvier au 02 février
de Hirokazu Kore-eda - 2019
, , ,
Du 31 janvier au 02 février
de Louis-Do de Lencquesaing - 2019
, , ,
Du 01 au 02 février
de Anca Damian - 2019
à partir de 7 ans