Nicolas Gourault

This Means More

- Installation - 2019

présentée dans le cadre de l'exposition Panorama 21

Installation


This Means More confronte les témoignages de supporters de football aux outils industriels utilisés pour la représentation de foules virtuelles. Ces derniers servent habituellement à fabriquer l’image d’une foule idéale dans des publicités, ou bien à gérer les flux au sein d’un espace en anticipant le déplacement des corps.

En contrepoint à ces images virtuelles, des supporters du Liverpool FC font le récit de leur expérience marquée par un événement tragique : la catastrophe de Hillsborough en 1989, où 96 personnes perdirent la vie dans un mouvement de foule. Le choc de l’évènement provoqua un changement profond dans l’infrastructure des stades. L’installation de places assises dans les tribunes populaires jusqu’alors composées de gradins où la foule se tenait debout annonçait une transformation du public et, plus loin, du rôle du football dans la société.

La technologie de simulation de foule est détournée en outil archéologique pour explorer la mémoire des supporters. La confrontation de deux formes de savoir sur la foule, l’une distante et analytique, l’autre vécue et incarnée, pose la question de ce qui constitue l’expression d’une communauté et questionne la manière dont cette forme, vivante et fluide, se heurte aux infrastructures qui cherchent à l’encadrer.

Nicolas Gourault


Nicolas Gourault est un artiste et un réalisateur formé dans des écoles d’art contemporain comme Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains ou l’ENSAPC – École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, mais également à l’EHSS – École des hautes études en sciences sociales. Son travail est empreint de cette double formation et crée des ponts entre technique artistique et politique, en apportant une critique documentaire des nouveaux médias. Il s’intéresse notamment à la manière dont la simulation permet de transformer les modes de représentation et de contrôler les espaces afin de limiter les imprévus.

Remerciements


Peter Marshall, Peter Carney, Richie Greaves, Damian Kavanagh, Peter Hooton, Ian Lewis, Golaem, Stéphane Donikian, Alexandre Pillon, Sogemap, Yorick Drapeau, Equip Event, Frédéric Lebreton, Montemeao, Fernando Cerqueira, Joao Ferreira, Mickaël Correia, Nicolas Hourcade et Floriane Pilon.

Crédits


Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing — Golaem