Journées francophones de la recherche en histoire de la photographie

jeu. 11 avr. 2024
10h30 > 17h30

Gratuit

11 avr. 10h30 > 17h30 au Fresnoy – Studio national (Tourcoing)
12 avr. 10h30 > 17h15 à La Cambre (Bruxelles)

↘ en présentiel, sur inscription
↘ en ligne, retransmission en direct sur YouTube

Inscriptions par mail :
ajanssen@institut-photo.com

Ces Journées, qui se tiendront le 11 avril 2024 au Fresnoy — Studio national des arts contemporains (Tourcoing), et le 12 avril 2024 à La Cambre (Bruxelles), s’ouvrent à la diversité historique et contemporaine des usages de la photographie dans le cadre de diverses pratiques d’apprentissage : histoire de la photographie, histoire de l’art, études visuelles, anthropologie, sciences de l’éducation, histoire et théorie du droit, philosophie, archéologie des médias, histoire et économie de l’édition…

Les Journées francophones de la recherche en histoire de la photographie sont organisées par l’Institut pour la photographie sous la direction scientifique de la revue Transbordeur, photographie, histoire, société, en partenariat avec l’Université de Picardie Jules Verne, l’Université de Lille, l’Université du Québec à Montréal, l’Université Libre de Bruxelles, l’Université de Namur, et avec le soutien de l’Institut Français et du Service de coopération et d’action culturelle du Consulat général de France à Québec.


Jour 1  —  Jeu. 11 avr. 2024

Le Fresnoy — Studio national des arts contemporains
22 rue du Fresnoy, 59200 Tourcoing, France

10h30 | Mot d’accueil

Qu’apprendre des photographies ?

Modération : Nathalie Delbard, Professeure, directrice du CEAC, Université de Lille (France)

10h45 | Catherine Dupuy, Agrégée d’histoire, docteure en histoire contemporaine, chargée des actions pédagogiques à l’ECPAD, chargée d’enseignement à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France)
Pour faire que le passé ne soit plus tout à fait « pays étranger » : autour de propositions pédagogiques qui substituent totalement la photographie au texte

11h30 | Projection, Last year when the train passed by, de Pang Chang Huang, film, 2018, 18 min, Production Le Fresnoy – Studio national

12h | Louis Boulet, Doctorant en Histoire de l’art (UQAM) et en Philosophie, Université de Tours (France), ATER en Études visuelles à l’UGE
Que peuvent nous apprendre les photographies aujourd’hui ? Fonctions et critiques contemporaines des représentations de la violence

12h45 > 14h | Pause déjeuner

La photographie : entre éducation populaire et propagande

Modération : Christian Joschke, Professeur aux Beaux-Arts de Paris (France), codirecteur éditorial de la revue Transbordeur : photographie, histoire, société

14h | Alexandre Puche, Doctorant, CRALMI, laboratoire Mondes Américains (UMR 8168), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (France)
La photographie entre instruction et propagande à travers le cas de la promotion de l’usage agricole des nitrates du Chili en France à la fin du XIXe siècle

14h45 | Laure Bourgault, doctorante, Université du Québec à Montréal (Canada), Université de Genève (Suisse)
L’image en amont : les archives photographiques de l’hydroélectricité comme outils pédagogiques

15h30 | Projection  Nous le savions qu’elles étaient belles, les îles, de Younès de Ben Slimane, film, 2021, 16 min, Production Le Fresnoy – Studio national

16h > 16h15 | Pause

16h15 > 17h30 | Table ronde

Appropriation des outils visuels dans les processus d’apprentissage

Modération : Danielle Leenaerts, Chargée de cours, Département d’Histoire de l’Art et Archéologie, Université de Namur, Université Libre de Bruxelles (Belgique)

Sofiane Boudhiba, Professeur de démographie à l’Université de Tunis (Tunisie), consultant aux Nations Unies, spécialiste de la migration
Changer le regard discriminant sur le migrant en Tunisie : retour sur un roman photo

Alexandre Campeau-Vallée, Doctorant en Histoire de l’art, recherche-création en photographie, Université de Montréal (Canada)
La photographie comme pratique d’aménagement : mobiliser les connaissances par recherche-création

Alexandrine Bonoron, Artiste-chercheuse et doctorante, Laboratoire PTAC, Université Rennes 2 (France)
Apprentissage par l’IA pour des apprenants éloignés de la culture photographique

Jour 2 — Ven. 12 avr. 2024

La Cambre
Abbaye de la Cambre 21, 1000 Bruxelles

10h30 | Mot d’accueil

Dispositifs visuels de l’apprentissage esthétique

Modération : Olivier Lugon, Professeur à l’Université de Lausanne (Suisse), codirecteur éditorial de la revue Transbordeur : photographie, histoire, société 

10h45 | Cristiana Sorrentino, Doctorante en Histoire de la photographie, Université de Florence (Italie)
Sur la dimension pédagogique du Modernisme. La culture photographique italienne entre les années 1920 et 1930

11h30 | Michel Hardy-Vallée, Conseiller pédagogique et chargé de projet, CCDMD, Collège de Maisonneuve, Montréal (Canada)
Rendre accessible les savoirs fondamentaux : le projet Mise au point sur la photographie québécoise (en visioconférence)

12h15 | Audrey Leblanc, historienne de la photographie, chercheuse associée à l’EHESS, Paris (France)
Susan Dobson Slide/Lecture : garder la mémoire photographique de l’enseignement de l’histoire de l’art par la photographie — une relecture en images des récits transmis

13h > 14h15 | Pause déjeuner

Des manuels citoyens ?

Modération : Lise Lerichomme, Maîtresse de conférence en arts plastiques, Université de Picardie Jules Vernes (France)

14h15 | Eliane de Larminat, Maîtresse de conférence, LARCA UMR 8225, Université Paris Cité (France)
Institutions, participation et pédagogie photo-urbaine au début de la crise urbaine à Chicago

15h | Sedric Darlyl Ntemfack, Doctorant en Histoire de l’éducation, Université de Dschang (Cameroun)
La photographie dans les manuels d’histoire des classes du primaire et du secondaire au Cameroun (1960-2020)

15h45 > 16h | Pause

16h > 17h15 | Table ronde 

Pour une lecture critique des images

Modération : Vincent Lavoie, Professeur, Département d’Histoire de l’Art, Université du Québec à Montréal  (Canada)

Franck Leblanc, Maître de Conférences en Didactique des Arts Plastiques, Université de Montpellier (France), membre du LIRDEF
À voir ! Un temps pour l’image dans les apprentissages à l’école élémentaire, pour dépasser l’approche tautologique

Asmaâ Afnakar, Enseignante-chercheuse, Laboratoire SCALEC, École Normale Supérieure de Meknès (Maroc), Université Moulay Ismaïl
L’iconographie dans le manuel scolaire marocain : fruit d’une culture éducative ou ornement d’une industrie éditoriale

Aimeric Audegond, Maître de conférences en arts plastiques, agrégé en Arts Pastiques, INSPE-Université de Picardie Jules Verne d’Amiens (France)
Apprendre avec et par la photographie comme enjeu majeur des enseignements artistiques et culturels

17h15 | Conclusion