David Ayoun

Danse /// Fragment

+ d'infos

Alexandru Petru BǎdeliȚǎ

Reisende auf einem Bein

+ d'infos

Patrick Bailly-Maître-Grand

Les Miroirs d'antan

+ d'infos

Yasmina Benabderrahmane

Bain céleste…

+ d'infos

Raphaële Bezin

Les états et empires de la Lune

+ d'infos

Sebastian Brameshuber

IN, OVER & OUT

+ d'infos

Iván Castiñeiras Gallego

Où est la jungle ?

+ d'infos

Kai Chun Chiang

Saveurs du Nord

+ d'infos

Thibaut Cordenier

(Wendt)

+ d'infos

Manon De Boer

On a Warm Day in July

+ d'infos

Pauline De Chalendar

À main levée

+ d'infos

Daniela Delgado Viteri

L’effet cocktail party

+ d'infos

Régina Demina

L’Avalanche

+ d'infos

Gabriel Desplanque

De si gracieux sourires

+ d'infos

Vincent Dieutre

Trilogie de nos Vies Défaites

+ d'infos

Ramy Fischler

L'image éclaire

+ d'infos

Noé Grenier

Look Thru Other Side

+ d'infos

Paul Heintz

Non contractuel

+ d'infos

Daphné Hérétakis

Save my Soul

+ d'infos

Chia-Wei Hsu

Ruins of the Intelligence Bureau

+ d'infos

Jorge Jácome

A GUEST + A HOST = A GHOST

+ d'infos

Dane Komljen

L'année où les satellites naissaient

+ d'infos

Efthimis Kosemund Sanidis

Lumière Incréée

+ d'infos

Kate Krolle

Silence will close behind us

+ d'infos

Riikka Kuoppala

And that's all I remember

+ d'infos

Mathilde Lavenne

Focus on Infinity

+ d'infos

Marie Lelouche

I am walking in

+ d'infos

Chao Liang

Chaque fois qu’on se dit au revoir

+ d'infos

Randa Maroufi

Le Park

+ d'infos

Guillermo Moncayo

L'Horizon des événements

+ d'infos

Raphael Moreira Gonçalves

Rouge Ultra

+ d'infos

Faye Mullen

Par la suite, je ne pensais à ça qu’avec moi-même

+ d'infos

Hanako Murakami

La parfaite

+ d'infos

Akiko Okumura

Flying phosphorus and shooting stars

+ d'infos

Léo Pacquelet

Excroissance

+ d'infos

Isabel Pagliai

Isabella Morra

+ d'infos

Bárbara Palomino Ruiz

Cross patterns: paths to be able to return

+ d'infos

Jonathan Pêpe

Exo-biote

+ d'infos

Arnaud Petit

I.D.

+ d'infos

Justine Pluvinage

Cuisine Américaine

+ d'infos

Maral Pourmandan

Arash

+ d'infos

Gilles Ribero

Ligne de fuite

+ d'infos

David Rodes

Céos | Phoébé

+ d'infos

Thibaut Rostagnat

Rituel du pantin

+ d'infos

Abtin Sarabi

Âhlé Hava - Les habitants du vent

+ d'infos

Gwendal Sartre

À l'Origine une Forteresse

+ d'infos

Clio Simon

Diable écoute

+ d'infos

Eszter Szabó

L'anatomie du troupeau

+ d'infos

Cyril Teste

Nobody

+ d'infos

Rajwa Tohmé

WAJD

+ d'infos

Lukas Truniger

Déjà Entendu | An Opera Automaton

+ d'infos

Sophie Valero

Tu es un souvenir qui bouge

+ d'infos

Kevin Voinet

Traversée

+ d'infos

Fabien Zocco

A Mind-Body Problem

+ d'infos

Arnaud Petit & Alain Fleischer

I.D.

performance

I.D. is an opera in which technology, revisiting the old tradition of illusion, is used to summon up dream and memory. To this end, a virtual singing figure was created by a process of technological development patiently coordinated by Le Fresnoy. Endowed with a body (thanks to CIRMMT, NUMEDIART and Inria) and a singing voice (thanks to Ircam), this figure comes across first of all as an image, the double of a real singer (Eléonore Lemaire). Surprised by the creation of its reflection, which seems to be alive, our figure starts on an exploration (at once mental, questioning, mnemonic) that may lead her to recognise the nature of this double, which is intimately bound up with her personal history. Alain Fleischer’s narrative, which interrogates both language and memory, undergoes a musical development which bends genres, just like the uncertainty over the identity of the technological character. Overlooking the representation, a mime (Jean Asselin) seems to be the master of ceremonies of this strange event. His gestures control an attentive apparatus, animate the figure, possibly a figment of the singer’s mind. The show is a like a dream which brings to the fore several hidden places of a human and perhaps historical consciousness. Below, the musicians of the “century” orchestra trace the continuity of this narrative which is also musical.

  • Processus de création
  • Processus de création
  • Processus de création
  • Processus de création
  • Processus de création
  • Processus de création

Crédits

Création musicale : Arnaud Petit
Livret, scénographie et mise en scène : Alain Fleischer
Interprétation : Eléonore Lemaire (soprano), Jean Asselin (mime)
Orchestre « Les Siècles » (formation de chambre)
Lumières : Bruno Nuytten
Coordination technique : Etienne Landon
Création graphique : Paul Guilbert
Collaborations scientifiques : Laurent Grisoni, Marcelo Wanderley

Partenaires

  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains est né de la volonté du ministère de la Culture et de la Communication d’implanter dans le nord de la France, un établissement supérieur d’enseignement artistique d’un type nouveau, pôle d’excellence d’envergure nationale et internationale, dont les références furent exprimées par quelques formules telles que « un IRCAM des arts plastiques » ou encore « une villa Médicis high-tech ».

Sa pédagogie, principalement fondée sur la production d’œuvres de toute sorte dont le point commun est l’intégration de techniques audiovisuelles professionnelles, en fait un lieu de production, d’expérimentation et de diffusion totalement inédit.

Source: http://www.lefresnoy.net/fr/Le-Fresnoy/presentation
  • IRCAM L'Institut de recherche et coordination acoustique/musique est aujourd'hui l'un des plus grands centres de recherche publique au monde se consacrant à la création musicale et à la recherche scientifique. Lieu unique où convergent la prospective artistique et l'innovation scientifique et technologique, l'institut est dirigé depuis 2006 par Frank Madlener, et réunit plus de cent soixante collaborateurs.

L'Ircam développe ses trois axes principaux - création, recherche, transmission - au cours d'une saison parisienne, de tournées en France et à l'étranger et d'un nouveau rendez-vous initié en juin 2012, ManiFeste, qui allie un festival international et une académie pluridisciplinaire.

Fondé par Pierre Boulez, l'Ircam est associé au Centre Pompidou sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication. Soutenue institutionnellement et, dès son origine, par le ministère de la Culture et de la Communication, l'Unité mixte de recherche STMS (Sciences et technologies de la musique et du son), hébergée par l'Ircam, bénéficie des tutelles du CNRS et de l'université Pierre et Marie Curie, ainsi que, dans le cadre de l'équipe-projet MuTant, de l'Inria.


Source: http://www.ircam.fr/ircam.html
  • MINT Université de Lille Le Master MiNT est lʼune des meilleures formations publiques aux métiers d'ingénieur et de chercheur, dans les secteurs de lʼélectronique, des nanotechnologies et des télécommunications.

Appuyé sur des centres de recherche de niveau international et soutenu par de nombreuses entreprises, le master MiNT ouvre à ses diplômés de nombreuses opportunités de carrière, sur une technologie en plein développement, dans tous les secteurs industriels.

Le master MiNT développe une pédagogie active, sur la base de projets professionnels, de stages en entreprises et de séminaires animés par des professionnels de haut niveau.

Source: http://master-mint.univ-lille1.fr/index.php/formation
  • CNRS (CRIStAL UMR 9189 et IRCICA USR 3380) Le Centre national de la recherche scientifique est un organisme public de recherche (Établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche). Il produit du savoir et met ce savoir au service de la société.

Sa gouvernance est assurée par Alain Fuchs, président du CNRS, assisté de deux directeurs généraux délégués : Philippe Baptiste à la science et Christophe Coudroy aux ressources.

Avec près de 33 000 personnes (dont 24 747 statutaires - 11 116 chercheurs et 13 631 ingénieurs, techniciens et administratifs), un budget pour 2014 de 3,29 milliards d'euros dont 722 million d'euros de ressources propres, une implantation sur l'ensemble du territoire national, le CNRS exerce son activité dans tous les champs de la connaissance, en s'appuyant sur plus de 1100 unités de recherche et de service.

Avec 20 lauréats du prix Nobel et 12 de la Médaille Fields, le CNRS a une longue tradition d’excellence. Chaque année le CNRS décerne la médaille d’or, considérée comme la plus haute distinction scientifique française.

Source: http://www.cnrs.fr/fr/organisme/presentation.htm
  • INRIA Lille Nord- Europe Inria s’engage, aux côtés de ses partenaires académiques, institutionnels et industriels, sur les grands chantiers de recherche et d’innovation dans le domaine des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication. Le centre de recherche Inria Lille – Nord Europe  donne accès aux meilleures recherches européennes et internationales au bénéfice de l’innovation et des entreprises notamment en région. Fort de cette dynamique, le centre affiche une politique internationale de recrutement et d’accueil attractive.

Source:  http://www.inria.fr/centre/lille/presentation/un-centre-en-region-ouvert-sur-le-monde
  • IDMIL  The Input Devices and Music Interaction Laboratory (IDMIL) was established in March 2005. The IDMIL is affiliated with the Music Technology Area of the Schulich School of Music at McGill University, Montreal, Quebec, Canada.

The laboratory deals with projects related to the topic of human-computer interaction, the design of musical instruments and interfaces for musical expression, movement data collection and analysis, sensor development, and gestural control.

The IDMIL is directed by Prof. Marcelo M. Wanderley, and is funded through grants from the Canadian Foundation for Innovation, Fonds Quebecois de Recherche sur la Nature et les Technologies, Natural Sciences and Engineering Research Council of Canada, Quebec's Ministry of Economic Development and McGill University.

The IDMIL is associated with the Sound Processing and Control Laboratory on various projects related to gestural control of sound synthesis and mapping strategies for music performance. It is also affiliated with the Centre for Interdisciplinary Research in Music Media and Technology (CIRMMT), a multi-disciplinary research group centred at the Schulich School of Music of McGill University. 

Source: http://www.idmil.org/about
  • CIRMMT (Centre for Interdisciplinary Research in Music Media and Technology) CIRMMT est le Centre Interdisciplinaire de Recherche en Musique, Médias et Technologie, un groupe de recherche pluridisciplinaire basé à l’Université McGill, au sein de l’Ecole de musique Schulich. CIRMMT réunit des chercheurs, ainsi que leurs étudiants, de trois institutions québécoises – l’Université McGill (Facultés de musique, des sciences, de génie, d’éducation, et de médecine),  l’Université́ de Montréal (Faculté́ de musique, Faculté́ des arts & des sciences), et l’Université́ de Sherbrooke (Faculté́ de gé́nie). La communauté CIRMMT comprend également le personnel administratif et technique, les associés de recherche, les chercheurs invités, les musiciens, et les partenaires de l’industrie. CIRMMT occupe une place unique au niveau international, ayant développé des partenariats de recherche très poussés avec d’autres institutions académiques et centres de recherche, ainsi qu’avec divers partenaires de l’industrie partout dans le monde.

La communauté CIRMMT s’intéresse à la recherche interdisciplinaire sur la création musicale dans l’esprit du compositeur ou de l’interprète, l’interprétation de la musique, son enregistrement et/ou sa diffusion, et la réception de la musique par l’auditeur. Elle s’intéresse également à la façon dont la vision et le toucher interagissent avec la musique et le son. CIRMMT cherche à développer des approches novatrices pour l’étude scientifique de la musique, des média et de la technologie, à promouvoir l’application de nouvelles technologies à la science et aux arts créatifs, et à fournir un environnement de formation supérieure de chercheurs.

Source: http://www.cirmmt.org/about/fr
  • McGill University/Montréal Nos 11 facultés et 11 écoles professionnelles offrent plus de 300 programmes à environ 39 500 étudiants de 1er cycle, de cycles supérieurs et d'éducation permanente.

McGill occupe le premier rang des universités de catégorie médecine/doctorat au Canada (Maclean’s) et le 21e rang dans le monde (QS World University Rankings). L’Université est fière d’avoir été désignée comme l’un des meilleurs employeurs montréalais.

Source: http://www.mcgill.ca//fr/
  • UMONS/NUMEDIART L’Institut NUMEDIART pour les Technologies des Arts Numériques (www.numediart.org) a été créé en 2010 en prolongement du programme d’excellence NUMEDIART financé par la Région wallonne (2007- 2012). Il est le fruit de nombreuses années de préparation qui ont permis à l’UMONS d’acquérir une expertise reconnue au niveau international dans le domaine du traitement du son, de l’image, de la vidéo, des gestes et des bio-signaux pour les applications où l’interaction homme-machine vise à faire naître l’émotion.

L’Institut a pour mission d’assurer des activités de formation et de recherche dans le domaine des technologies des arts numériques, tout en capitalisant sur la dynamique enclenchée dans le cadre de Mons 2015, et de contribuer à la valorisation et à la création de nouvelles activités dans le secteur des industries créatives.

Les activités de l’Institut sont placées sous la guidance d’un conseil stratégique, le Consortium NUMEDIART, qui compte une quinzaine de membres basés en Wallonie, parmi lesquels des représentants de la recherche, des arts, du spectacle et des entreprises. Le Consortium se réunit régulièrement et assure une adéquation optimale entre les thèmes des projets de recherche menés par l’Institut et les besoins régionaux en vue de contribuer au développement scientifique, économique et culturel.

L’Institut a ainsi établi des collaborations:

    avec les écoles du Pôle Hainuyer dans le domaine des arts numériques,
    avec les entrepreneurs wallons dans le secteur des industries de la création,
    avec les incubateurs régionaux susceptibles de porter des projets d’entreprise liés aux technologies de création numérique,
    avec de nombreuses universités et centres de recherche en Europe et au Canada centrés sur le domaine « arts/ sciences/technologies ».

Source: https://portail.umons.ac.be/FR/infossur/intranet/numediart/Pages/default.aspx
  • A capella (Mons) Acapela Group invente des solutions vocales pour faire parler les contenus avec des voix authentiques et originales qui restituent émotions et intentions. Plus de 100 voix de synthèse de la parole dans 34 langues se tiennent prêtes à vocaliser votre contenu en un résultat audio naturel et agréable, en transformant le texte en voix. Nous pouvons créer la voix dont vous avez besoin, rien que pour vous. 

Source: http://www.acapela-group.com/?lang=fr
  • Ministère de la Culture (DGCA) Le ministère de la Culture et de la Communication a pour mission de rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l'humanité, et d'abord de la France.


A ce titre, il conduit la politique de sauvegarde, de protection et de mise en valeur du patrimoine culturel dans toutes ses composantes, il favorise la création des œuvres de l'art et de l'esprit et le développement des pratiques et des enseignements artistiques.

Il contribue, conjointement avec les autres ministres intéressés, au développement de l'éducation artistique et culturelle des enfants et des jeunes adultes tout au long de leurs cycles de formation.

Il encourage les initiatives culturelles locales, développe les liens entre les politiques culturelles de l’État et celles des collectivités territoriales et participe à la définition et à la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans le domaine de la décentralisation.

Il veille au développement des industries culturelles. Il contribue au développement des nouvelles technologies de diffusion de la création et du patrimoine culturels.

Il met en œuvre, conjointement avec les autres ministres intéressés, les actions de l’État destinées à assurer le rayonnement dans le monde de la culture et de la création artistique françaises et de la francophonie.

Il contribue à l'action culturelle extérieure de la France et aux actions relatives aux implantations culturelles françaises à l'étranger.

Source: http://www.culturecommunication.gouv.fr/Ministere
  • Interreg Le programme France-Wallonie-Vlaanderen: régions françaises et belges qui coopèrent pour effacer la frontière ! Le programme de coopération territoriale européenne Interreg France-Wallonie-Vlaanderen s’inscrit dans une volonté de favoriser les échanges économiques et sociaux entre cinq régions frontalières : les Régions Hauts-de-France et Grand Est en France ; la Wallonie, la Flandre occidentale et orientale en Belgique. Il vise à associer des compétences communes tout en valorisant les richesses de chaque région concernée, et ce, au bénéfice des populations de la zone.
  • Théâtre du Nord de Lille À LILLE

Sur la Grand’Place, un bâtiment historique édifié en 1717 pour loger la Grand’Garde, le corps de garde royal chargé de surveiller la ville (conquise par Louis XIV en 1667). Si la façade reste inchangée, le bâtiment a abrité, à partir de 1826, le Marché couvert Saint-Nicolas puis, après la Première Guerre mondiale, un vaste hall, la salle Roger-Salengro, du nom d’un maire de Lille (1890-1936), ministre de Léon Blum sous le Front populaire.

Ce vaste espace au cœur de la ville a rempli toutes les fonctions jusques 1986, date à laquelle Pierre Mauroy lance un colossal chantier de trois ans qui donnera naissance au Théâtre d’aujourd’hui, qui abrite une grande salle de 440 places et, en sous-sol, une petite salle de 90 places.

Depuis 1989, quatre directeurs/metteurs en scène de renom se sont succédé : Gildas Bourdet et le Théâtre de La Salamandre (1989-1991), Daniel Mesguich (1991-1997) qui rebaptisa le lieu (La Métaphore) et Stuart Seide (1998-2013) qui le nomme Le Théâtre du Nord. En janvier 2014, Christophe Rauck a pris les rênes du Théâtre et celles de l’École professionnelle supérieure d’Art dramatique, qui lui est rattachée depuis 2003 et qui porte désormais le nom de L’École du Nord.

Source: http://www.theatredunord.fr/theatre-du-nord/les-lieux/
  • Omnibus Compagnie de Théâtre
  • Les Siècles Formation unique au monde, réunissant des musiciens d’une nouvelle génération, jouant chaque répertoire sur les instruments historiques appropriés, Les Siècles mettent en perspective de façon pertinente et inattendue, plusieurs siècles de création musicale.
Arnaud Petit

Arnaud Petit

Composer Arnaud Petit has taken an interest in and worked with the image in its many different forms. Choosing to work with silent films at IRCAM in the late 1980's, he used music and sound to develop the theatrical power of images. In his opera, La Place de la république, premiered at the Centre Pompidou in the early 1990s, he himself made a central cinematic part of the opera. He has also been interested in the sound and music dimension of exhibitions (especially «Les immatériaux» with Jean-François Lyotard). Since then, orchestral and electronic music has played an important part in his work. He is also interested in the link between popular music and written music and in 2013 created the Chaos Orchestra with Daniel Yvinec in order to explore it. He is currently working on an adaptation of a text by Nicolas Bouvier, Halla San, for soprano, actor and percussion ensemble, which will be premiered in January 2016 at the Théâtre de la Ville/Théâtre des Abbesses, by the Percussions Claviers de Lyon. He has won several awards in Europe and the United States (Lavoisier Laureate, Villa Medici, McDowell Fellow, International Theatre Institute, etc.).

Alain Fleischer

Alain Fleischer

Remerciements

François Xavier Roth, Emrique Therain, Christophe Rauck, Nathalie Pousset, Anne-Marie Peigné, François Revol, Jacky Lautem, Laurent Delplanque, Bertrand Scalabre, Eric Prigent, Stéphanie Robin, Laurent Grisoni, Andrew Gerszo, Franck adlener, Marcelo Wanderley, Axel Roebel, Luc Ardaillon, Hussein Kamak, Etienne Landon

Événements


Thursday 01 January à 01:00

Thursday 01 January à 01:00

Thursday 01 January à 01:00

Thursday 01 January à 01:00

Thursday 01 January à 01:00

Thursday 01 January à 01:00

Thursday 01 January à 01:00

Le Fresnoy


LE FRESNOY - STUDIO NATIONAL DES ARTS CONTEMPORAINS

DÉCOUVRIR un lieu de création unique

Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains a ouvert en octobre 1997 à sa première promotion d’étudiants, dans un bâtiment de l’architecte franco-américain Bernard Tschumi, qui sauvegarde par ailleurs les espaces d’un ancien établissement de distractions populaires situé à Tourcoing, dans le Nord de la France, et dont il a hérité son appellation familière : Le Fresnoy.

Son implantation au cœur de l’agglomération lilloise le place à égale distance de Paris, de Rotterdam et de Londres, au voisinage de Bruxelles, dans une aire géographique communément désignée comme un carrefour de l’Europe. Sur mission du Ministère de la Culture (Délégation aux Arts Plastiques), la conception de cette institution de formation artistique et audiovisuelle originale et de haut niveau fut confiée dès octobre 1987 à Alain Fleischer, qui en assume aujourd’hui la direction. Le projet artistique et pédagogique, qui fit l’objet de diverses expertises et validations, fut définitivement approuvé par Jack Lang, Ministre de la Culture, en juin 1989 et la construction du bâtiment classée dans la catégorie des Grands Travaux. Si les slogans qui servirent à évoquer le projet du Fresnoy - Studio national pendant la période de sa gestation furent un "Bauhaus de l’électronique", un "Ircam des arts plastiques" ou encore une "Villa Médicis high-tech", Le Fresnoy a plus précisément pour mission de compléter le dispositif français des enseignements artistiques et audiovisuels par un pôle d’excellence dont le programme pédagogique met en avant le croisement des disciplines, la production d’œuvres en grandeur réelle avec des moyens de production professionnels, l'accompagnement par des artistes professeurs invités, choisis parmi les créateurs reconnus sur la scène nationale et internationale, et enfin, dans un cursus pédagogique de deux années, le passage des outils, des supports et des langages aujourd’hui traditionnels de la modernité (cinéma, photographie, vidéo, création sonore et musicale) à l’univers des technologies émergentes et des arts numériques. A cette pédagogie multi et transdisciplinaire de la production et du passage à l’acte créateur, s’articule un programme de conférences et d’ateliers (théoriques, historiques, techniques), ainsi qu’une politique de présentation et de diffusion des œuvres réalisées : expositions et programmations au Fresnoy même, lors de la manifestation annuelle Panorama, mais aussi hors-les-murs dans les nombreux événements (biennales, festivals, expositions, etc.) où sont invitées les productions du Fresnoy - Studio national, ainsi que dans les institutions culturelles françaises et étrangères qui lui sont associées par des programmes d’échanges ou dans le cadre d’hommages rendus aux créations de ses jeunes artistes.

LE FRESNOY - STUDIO NATIONAL DES ARTS CONTEMPORAINS

DISCOVERING a unique space for creation

Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains welcomed its first class of students in October 1997. Designed by the Franco-American architect Bernard Tschumi, its structure incorporated and preserved the spaces of an old popular dance hall and entertainment centre, Le Fresnoy, from which it takes its unofficial name.

Located in the northern French town of Tourcoing, at the heart of Greater Lille, equidistant from Paris, Rotterdam and London and close to Brussels, it stands in a region commonly recognised as one of the major European crossroads. In October 1987 the French Ministry of Culture (Délégation aux Arts Plastiques) entrusted the conception of a future centre for advanced artistic and audiovisual training to Alain Fleischer, who is now its director. After several phases of expert appraisal and validation, his project was given final approval by the then Minister of Culture, Jack Lang, and classified as one of the government’s Grands
Travaux (major projects). During its gestation period, the Studio national was described as an electronic Bauhaus, an Ircam of the visual arts and a hi-tech Villa Medicis. Looking beyond these rather simple slogans, the mission of Le Fresnoy is to complement and complete France’s existing artistic and audiovisual training structures by offering a pole of excellence whose teaching programme puts the emphasis on interdisciplinarity, the production of full-scale works using professional equipment, a lively teaching staff including a regularly changing faculty of visiting professors who are also renowned French and international artists and, finally, a two-year programme that leads students from the traditional tools and languages of modernity (cinema, photography, video, sound and music) to the world of contemporary technologies (multimedia and digital resources). This multi-and cross-disciplinary training in production and creation is underpinned by a programme of lectures and workshops covering theory, history and technique and by a pro-active approach to showing and touring the works produced. Thus not only does Le Fresnoy put on its own programmes and exhibitions during its annual Panorama event, but works by its students are shown at numerous biennials and festivals to which the Studio national is invited, as well as at French and foreign cultural institutions linked with Le Fresnoy through exchange programmes or in the framework of tributes to the work of its young artists.

En savoir plus...

Learn more...

Plaquette institutionelle (PDF) Institutionnal booklet (PDF) Canal Studio (PDF) Procédure d'admission (PDF) Application procedure (PDF)
www.lefresnoy.net
Sites de Panorama :
5 - 6 - 7 - 8 - 9/10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16

Groupes et scolaires


Consulter le programme des activités à destination des groupes scolaires (PDF)

Visites enseignants

  • Mercredi 23 septembre à 14h30
  • Samedi 26 septembre à 14h30

Visites guidées et ateliers.

Consulter le programme des activités à destination des groupes scolaires (PDF)
Informations / réservations : 03 20 28 38 04 / lmenard@lefresnoy.net

Informations Pratiques


HORAIRES D'OUVERTURE

Mercredi, jeudi, dimanche : 14:00 - 19:00
Vendredi, samedi : 14:00 - 21:00
Fermeture le lundi et le mardi

OPENING TIMES

Wednesdays, Thursdays, Sundays : 2pm to 7pm
Fridays, Saturdays: 2pm to 9pm

TARIFS EXPOSITION

Tarif normal : 4 €
Tarif réduit : 3 € (demandeurs d'emploi, étudiants, carte séniors, détenteurs du pass LilleMAP)
Tarifs de groupe : 1,50 € (à partir de 11 personnes)

Conditions de gratuité : La gratuité concerne les enfants jusqu'à 12 ans inclus, les bénéficiaires du RSA, journalistes, professeurs et étudiants des écoles des Beaux-Arts, histoire de l'art, arts plastiques et cinéma, membres du Ministère de la Culture, Direction de la culture, du Conseil régional, Service Action Culturelle de la Mairie de Tourcoing, membres de l'association " les amis du Fresnoy".

Gratuit chaque dimanche pour tous

EXHIBITION TICKETS

Admission: 4 €
Concessions: 3 € (job seekers, students, 13-18 yrs, seniors, family card)
Groups: 1,50 € (from 11 persons)

Free admission: free admission for children under age 18, RSA holders, journalists, teachers and students of Fine art, history of art and film studies, staff of the Ministry of Culture, Culture departments of the Conseil régional and City of Tourcoing, members of the "Friends association of Le Fresnoy"

Exhibition free on Sundays

LA C’ART

« La C’Art » offre un accès illimité pendant un an aux collections et aux expositions temporaires des 5 institutions du réseau Lille MAP, le Palais des Beaux-Arts, La Piscine, le LaM, le MUba et Le Fresnoy – Studio national, pour 30 € seulement.
Tarifs : solo 30 € / duo 45€ / - de 26 ans 15€ / gratuité pour les bénéficiaires des minima sociaux sur justificatifs.
Achat en billetterie dans les 5 institutions partenaires ou sur internet :
www.lacart.fr

LIBRAIRIE BOOKSTORMING

La librairie est accessible aux horaires d'ouverture de l'exposition.

BOOKSTORE

The bookstore is opened during the public opening hours.

COMMENT SE RENDRE AU FRESNOY

Métro : Alsace, ligne 2
Bus : Ligne 30 direction Forest rue de Tressin

De Paris ou Lille : Autoroute A22/N227 direction Villeneuve d'Ascq / Tourcoing, sortie 11 vers voie rapide (D 656) direction Tourcoing blanc-seau et sortie 9 "Le Fresnoy-Studio national".

De Gand ou Bruxelles : Autoroute A22/N227 direction Lille, sortie 13 a vers Croix-Wasquehal, puis direction Roubaix, et sortie 9 "Le Fresnoy-Studio national".

GETTING TO LE FRESNOY

Metro: from Lille or Tourcoing, Line 2 “Alsace” station
Bus : Ligne 21 toward Forest rue de Tressin Le Fresnoy station

From Paris or Lille: take motorway toward Roubaix / Villeneuve d’Ascq, then on expressway, follow Tourcoing Blanc-Seau to exit 9, “Le Fresnoy-Studio national”

From Ghent or Brussels: take motorway toward Lille, exit 13 to Croix-Wasquehal, then follow "Roubaix" to exit 9, “Le Fresnoy-Studio national”

RESTAURANT

Le restaurant Le Festival est ouvert du lundi au vendredi, midi et soir, le samedi soir (fermetures le samedi midi et le dimanche).
T : +33(0)3 20 28 39 75

RESTAURANT

The restaurant “Le Festival” is open from Monday to Friday, lunchtime and evenings, and Saturday evening (closed Saturday lunchtime and Sundays).
T: +33(0)3 20 28 39 75