Un jour avec Cham
Alice Goudon (FR)
Un jour avec Cham
Film -

Cham, an impulsive young woman, lets herself get drawn into things. She gets into strange situations, which follow on from each other like mirages interrupted by reality, until the outer limits of reality infiltrate her imagination and plunge her into doubt.

In this film resembling a fantasy story, reality becomes a place where the distinction between beings and things dissolves, a place where bodies are objects.

Trick of the mind? Reality, shadow of the imaginary, disguised ruin.

Alice Goudon
Alice Goudon France
Promotion André S. Labarthe

Alice Goudon studied at the Écoles de Beaux-Arts in Toulon and Marseille. She graduated from the École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris in 2018 and continued her studies at Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains.

She creates narrative images. In her interdisciplinary artistic practice, she creates assemblages of symbols, colours, materials, forms, objects, bodies, and places. She adapts her work according to the selected medium, which enables her to collaborate on various projects as designer and stage designer.

Cursus

Le départ c’est en 2011, lors de ma 1ère année à l’ESADTPM, quand j’ai commencé à fouiller dans les caves et dans les placards. Régulièrement, je me retrouvais seule dans la maison familiale. Le jour et la nuit, en secret, et sans savoir pourquoi, j’animais les espaces. J’organisais des rencontres avec les lieux, les objets et moi même. J’en gardais une trace photographique et tout était rangé pour que personne ne s’en aperçoive. Parallèlement, je réalisais des peintures qui ont tôt reçu le statut de sculptures et qui étaient aussi utilisées dans la construction de scènes. Ces 1ers travaux m’ont permis d’intégrer l’ESADMM en 2012 où j’ai mêlé la peinture à la sculpture et à ma pratique photographique. En 2013 j’ai été admise à L’ENSBA. Jusqu’à la fin de ma seconde année là bas, mes sculptures étaient presque exclusivement construites en papier, en colle, en scotch pour être exclusivement mises en scène dans des photographies. Mon processus de création a évolué en fonction de la monstration finale que je choisissais en amont. En commençant les installations en 2016, j’ai réfléchi aux effets de matières, aux choix de matières, et au spectateur visiteur qui n’était plus uniquement projeté dans l’image mais qui pénétrait l’espace. Les éléments sont sortis de la fenêtre photographique pour aller dans l’espace d’exposition. A mon DNAP des installations ont pris corps et sont devenues des décors entiers immobiles. Le spectateur pouvait s’y déplacer et y imaginer l'histoire passée. Comme un spectateur aurait voulu voir ces décors mouvant et vivant, la caméra a été invitée à les filmer en situation et en mouvement. Le secret, n'a plus été celui caché dans la maison et mais celui qui commence aux bords du cadre. Dans la même idée d'espace filmé, j’ai réalisé mon premier court métrage, entre Berlin et Paris que j'ai finalisé en 2018. Je suis cette année en dernière année à L'ENSBA, et souhaiterai poursuivre ma démarche pluridisciplinaire.

  • Scénario: Alice Goudon
  • Image: Sylvain Briend
  • Son: Ludivine Pelé, Fabien Delfosse
  • Montage image: Alice Goudon, Fernando Colin Roque
  • Montage son: Martin Delzescaux, Florent Bourgain
  • Mixage: Martin Delzescaux

Production : Le Fresnoy, Studio national des arts contemporains