Palmarès du 32e Festival International du Film sur l’Art de Montréal (FIFA)

Évènement

Du 30 Janvier au 1er Février 2015

Plus de 270 films, provenant de plus de 34 pays, ont été présentés à la 32e édition du Festival International du Film sur l’Art de Montréal (FIFA). 
Tous les arts y sont abordés à travers des films reflétant chacun la créativité et l’originalité des réalisateurs.
Le palmarès de cette programmation toujours passionnante est présenté, de nouveau cette année, au Fresnoy - Studio national. Quelques films parmi tant d‘autres, quelques rencontres et découvertes inoubliables sur grand écran.

 

Soirée d’ouverture vendredi 30 janvier

20H30
Vivian Maier: Who Took Nanny’s Pictures?
De Jill Nicholls
Royaume-Uni | 2014 | couleur | 1h10 | Anglais | traduction simultanée
> Grand Prix

L’histoire fascinante de Vivian Maier (1926-2009), une gouvernante de Chicago qui pendant toute sa vie a pris plus de 150 000 photos remarquables. En 2007, ses négatifs ont été découverts au hasard d’une vente aux enchères liquidant les effets d’un garde-meuble. Cette extraordinaire photographe passait tous ses loisirs à arpenter les rues de New York et de Chicago, Rolleiflex autour du cou, sans jamais montrer à personne le fruit de son travail. 

Cocktail

22H15
Aka Norman Parkinson
De Nicolas Roberts
Royaume-Uni | 2013 | couleur | 1h | Anglais | traduction simultanée
> Prix du meilleur film pour la télévision

À l’occasion du centenaire de sa naissance, regard sur la vie et la carrière prolifique et glamour de Norman Parkinson (1913-1990), considéré comme le père de la photographie de mode moderne, également portraitiste réputé, photographe officiel de la famille royale britannique et excentrique « gentleman farmer ». Étayé de nombreuses images des archives de Parkinson qui comptent 350 000 négatifs, le film s’appuie sur les témoignages de ses modèles et proches collaborateurs, notamment les mannequins Iman, Jerry Hall et Carmen Dell’Orefice, Grace Coddington, directrice artistique de Vogue, et son petit-fils Jake Parkinson-Smith. 

Samedi 31 janvier

18H30
L’Autre Karajan
De Eric Shulz
Autriche - Allemagne | 2012 | couleur, n. et b. | 52 min | Allemand S.-T. Français
> Prix du meilleur film pour la télévision

On connaît le chef d’orchestre Herbert von Karajan (1908-1989) comme un bourreau de travail exigeant qui a mis son génie au service des plus grands compositeurs. Près d’un quart de siècle après sa disparition, ses enregistrements de Bruckner, de Beethoven ou de Mahler se vendent toujours mieux que ceux d’aucun de ses homologues. À la fois réservé et intransigeant, il a également su orchestrer avec habileté sa propre image médiatique. S’aventurant dans le studio d’enregistrement, lieu de retrait et d’expérimentation musicale pour le maestro, le film brosse le portrait émouvant d’un visionnaire, à la fois artiste et technicien, qui entretenait un rapport ambigu avec sa notoriété.

19H30
Beat Generation - Jack Kerouac, Allen Ginsberg & William Burroughs
de Xavier Villetard et Jean-Jacques Lebel
Production : Cie des Phares & Balises
France | 2013 | couleur, n. et b. | 55 min | Français, Anglais, S.T. Français
> Prix du meilleur essai

Retour sur la formidable amitié entre Jack Kerouac, Allen Ginsberg et William Burroughs, qui a donné naissance au mouvement littéraire de la Beat Generation. Ils se rencontrent à New York à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils s’aiment, se brouillent, se réconcilient, s’envoient des lettres à travers lesquelles le film voyage : San Francisco, Mexico, Tanger … et, bien sûr, Paris, où Ginsberg et Burroughs séjournent à la fin des années 1950. Ils y célèbrent Rimbaud et Apollinaire, y rencontrent Duchamp, se trouvent de vraies affinités avec Dada, Artaud, Genet … En quête d’absolu et d’accomplissement de soi, en rupture avec l’Amérique puritaine, ils expérimentent la sexualité et les drogues. Mais au coeur de cette formidable amitié, il y a surtout trois écrivains et trois livres – Howl de Ginsberg (1956), Sur la route de Kerouac (1957) et Le Festin nu de Burroughs (1959) – qui vont dynamiter les lettres mondiales et influencer les mentalités à venir. 

20H30
Picasso, l’inventaire d’une vie
De Hugues Nancy
France | 2013 | couleur | 1h50 | Français
> Prix du meilleur portrait

Il y a plus de 40 ans, le 8 avril 1973, s’éteignait Pablo Picasso, l’un des plus grands génies de l’art du XXe siècle. Commence alors un incroyable inventaire de l’oeuvre laissée par le peintre dans ses 11 résidences. Près de 50 000 oeuvres vont ainsi être découvertes, dessins, peintures, sculptures, céramiques … Elles révèlent une part de la vie privée de l’artiste : portraits des femmes de sa vie, de ses enfants légitimes et des autres … Grâce aux témoignages de ses proches, d’archives familiales et de documents filmés inédits, ce film retrace les trois années de cet inventaire exceptionnel et dévoile le portrait d’un Picasso secret et de son oeuvre multiforme.

Dimanche 1er février

16H00
Une chaise pour un ange
De Raymond St-Jean
Canada, finlande | 2013 | Couleur | 1h14 | Français, Anglais, Finnois, S.T. Français
> Prix de la meilleure oeuvre canadienne
> Prix ICI ARTV pour la meilleure réalisation canadienne francophone

À la rencontre des Shakers, communauté religieuse protestante américaine reconnue pour la pureté de ses créations dans le domaine de l’architecture et du chant. Le chorégraphe finlandais Tero Saarinen s’est librement inspiré de cet univers pour la création de Borrowed Light, une oeuvre sur la vie en communauté et le sacrifice individuel, véritable communion entre musique et danse. 

17H15 
Off Ground
De Boudewijn Koole
Pays-Bas | 2013 | couleur | 12 min | sans dialogue
> Prix de la création

Inextricablement liés l’un à l’autre dans un flux continu de mouvements, une mère et son petit garçon ne perdent jamais le contact. Puis le corps de la mère décline. Ses mains lâchent prise, elle se détache, comme en apesanteur, et disparaît dans l’eau. Fruit d’une collaboration entre le mimographe et chorégraphe Jakop Ahlbom et le réalisateur Boudewijn Koole, le film observe la transition d’un état de conscience à un autre, et explore la dualité entre la vie et la mort, le corps et l’esprit, la réalité et l’imagination. 

17H30
The New Rijksmuseum 4
De Oeke Hoogendijk
Pays-Bas | 2013 | couleur | 56 min | Anglais, Neerlandais, S.T. Français
> Prix du meilleur reportage

Le processus fascinant et complexe de rénovation du musée le plus célèbre des Pays-Bas, le Rijksmuseum. Le film donne un aperçu du travail accompli pendant les années de démolition et de restauration ainsi que du débat politique et financier entourant les travaux. Les architectes sévillans Antonio Cruz et Antonio Ortis ont modernisé l’ensemble tout en veillant à ce que le lieu puisse accueillir près de deux millions de visiteurs par an. Le français Jean-Michel Wilmotte, architecte, urbaniste et designer a conçu l’architecture intérieure et la muséographie

Tarifs
Tarif unique 5 €,
Pass 8 € (valable pour les 8 films),
gratuit pour les Amis du Fresnoy et les détenteurs de la C’Art
réservation conseillée
03 20 28 38 00 / accueil@lefresnoy.net