L'humain qui vient

Rencontre 1 - Qui et quel sera l’humain qui vient ?

Évènement

Rencontre 1 – Lundi 4 février 2019

En 2020, Le Fresnoy - Studio national proposera une exposition suivie d’un colloque sur le thème « L’humain qui vient ». Ces deux évènements seront préparés par les travaux d’un groupe de recherche sous la coordination de Joseph Cohen, Olivier Perriquet et Raphael Zagury-Orly. Le commissariat de l’exposition sera confié à Benjamin Weil. La première rencontre du groupe de recherche, ouverte au public, aura lieu le 4 février 2019 au Centre Culturel Irlandais à Paris. Vous y êtes cordialement attendus.

Résumé :

Si l’humain aura toujours cherché à révéler son origine et à partir de celle-ci à en informer son devenir historique, c’est aujourd’hui la question de l’avenir de l’humain qui engage la réflexion la plus urgente. Les crises se multipliant à l’horizon obligent l’humain à reformuler, au moins partiellement, son questionnement foncier.  En effet, ces crises l’obligent donc non pas à se détourner de son passé, mais peut-être et avant tout à se projeter résolument et entièrement  vers son avenir. Ce groupe de recherche tâchera de suivre ce changement de cap en posant sans complaisance et aussi rigoureusement que possible la question : qui et quel sera l’humain qui vient ?

Coordinateurs : Joseph Cohen et Raphael Zagury-Orly


Programme

Lundi 4 février 2019 à partir de 17h
Lieu de la rencontre
: Centre Culturel Irlandais, 5 rue des Irlandais – 75005 Paris

17h – 18h30 : Conférences d’Alain Ehrenberg, sociologue et directeur de recherches émérite au CNRS, L’esprit des neurosciences cognitives et de David Rudrauf, professeur au Centre interfacultaire en sciences affectives de l’Université de Genève, Le post humain qui vient : vers la création de consciences, suivie d’une discussion.
Modérateur : Joseph Cohen 

18h30 – 18h45 : Pause

18h45 – 19h45 : Conférence d’Antonio Casilli, sociologue et enseignant-chercheur à Télécom Paris Tech et à l’EHESS, La « destinée manifeste » de l’IA : idéologie, mythologie et matérialités du travail du clic, suivie d’une discussion.
Modérateur : Raphael Zagury-Orly


Descriptif de recherche

Qu’appelons nous aujourd’hui l’humain ? L’« humain » aura toujours été défini à partir de son évolution et de son devenir historique propre. Mais notre contemporanéité lui aura-t-elle infligé un bouleversement tel qu’il, l’« humain », déborde et dépasse son devenir historique lui-même ? Autrement dit, nous tenons-nous aujourd’hui devant une métamorphose, un “point tournant”, où l’‘humain’ se voit radicalement transformé et porté vers un autre que lui-même – tout autre que la définition, la détermination, l’identité déployées dans et par son histoire propre ? Assistons-nous aujourd’hui à une transfiguration telle que la distinction traditionnelle entre l’être et le devenir de l’humanité se voit résolument surpassée ? La figure de « l’humain qui vient » excède-t-elle – et en quel sens ? – la détermination essentialiste et humaniste de l’humain ? Et plus en avant, comment se confronter aujourd’hui à cette figure inédite de l’humain qui vient ? D’ailleurs, n’aurons-nous pas affaire à une multiplicité de figures de l’humain qui viennent ?  

C’est là une exigence à la fois politique et philosophique, certains y ajouterait un devoir éthique : penser en direction de ces manifestations inédites de l’humain et ainsi des humanités. Depuis quel lieu et à partir de quelle loi pouvons-nous incarner cette exigence philosophique et politique ? Et comment cette profonde altération de l’humain modifiera-t-elle notre pensée et quelles seront les conséquences politiques de cette mutation dans l’histoire de l’humanité ?

Ces questions philosophiques, politiques, éthiques sont également centrales aux travaux d’artistes, de cinéastes et d’architectes. Leurs approches différentes, leur façon singulière de penser en images, et notamment de réfléchir les lieux et les espaces de l’expérience, créeront un certain intervalle au cœur de notre recherche commune et ouvrira à un autre regard entre notre contemporanéité et les altérations qui s’y déploient.

Coordination scientifique : Joseph Cohen, Olivier Perriquet, Raphael Zagury-Orly