La fleur et la semence. Être et métamorphose du vivant.

Conférence de Emanuele Coccia

Évènement
L'événement est terminé

D’Aristote à Goethe, de Francis Glisson à Francis Hallé la plante a incarné dans la pensée et dans la science occidentale le modèle par excellence pour penser la métamorphose des êtres, les devenirs propres des vivants. Parler de plante a toujours signifié se confronter au fait du devenir, mais aussi, à l’inséparabilité du vivant et du devenir : la plante semble le plus naturel des êtres vivants, celui dont l’être serait entièrement absorbé et consacré aux formes et manières du devenir

Non seulement la plante semble incarner en forme purifiée les formes élémentaires du devenir de tout vivant (l’accroissement et la reproduction) mais elle a représenté pendant des siècles le modèle épistémologique pour penser le devenir du monde. Cette intuition est au cœur d’une tradition spéculative assez ancienne, qui va du stoïcisme ancien jusqu’à la génétique moderne, et qui peut se condenser dans la formule grecque logoi spermatikoi, la raison séminale : la raison a la forme d’une graine et, à l’inverse, les graines, la semence, sont l’incarnation paradigmatique de ce que nous appelons raisons. Si nous voulons comprendre ce qu’est la raison, nous ne devons donc pas regarder le cerveau ou le système nerveux mais l’organe ou le stade de la reproduction.

La conférence analysera les deux variantes de cette tradition : celle ancienne qui fait de la semence la forme par excellence du devenir végétal et celle, moderne, qui fait de la fleur l’exemplification de la rationalité du devenir cosmique.



Emanuele Coccia est maître de conférences à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) de Paris. Parmi ses publications La vie sensible (Paris 2010 traduit en anglais, espagnol, italien portugais et roumain), Le bien dans les choses (Paris 2013 traduit en allemand, anglais, espagnol, italien et portugais) et La vie des plantes. Une métaphysique du mélange (Paris 2016 en cours de traduction en allemand, anglais, espagnol, italien et portugais). Avec Giorgio Agamben a coédité une anthologie sur les anges dans le judaïsme, le christianisme et l'islam (Angeli. Ebraismo Cristianesimo Islam Milan 2009).​