L’équivoque singulière de l’image. Une approche phénoménologique

Évènement

Il s’agit de s’interroger pour savoir à quel genre d’image renvoie l’image cinématographique, à supposer qu’une telle chose existe ? Se poser une telle question exige d’aborder la différence qui existe sur le plan phénoménologique entre différents genres d’image tels que le genre iconique et le genre phantasmatique. Que désignent donc les noms grecs : eikôn et phantasma ? Ces phénomènes, peuvent-ils mêler leurs spécificités ? Et n’est-ce pas somme toute le propre de l’image au cinéma de les faire se mélanger ?


Paul Audi, né en 1963, est normalien, agrégé de philosophie et docteur en philosophie. Il est à ce jour l’auteur de plus d’une vingtaine d’ouvrages, dont la plupart sont consacrés à la relation que la pensée occidentale établit au cours des Temps modernes entre l’éthique et l’esthétique. Il est actuellement membre de l’équipe de recherches PHILéPOL (Philosophie, épistémologie, politique) à l’Université de Paris Descartes.

Ses deux derniers ouvrages parus ont pour titres : Lacan ironiste (Mimesis) et Le pas gagné de l’amour (Galilée).