Message d'erreur

  • Notice : Array to string conversion dans api_getInfo() (ligne 23 dans /mnt/storage/www/websites/lefresnoy.net/tools/php/api/functions.php).
  • Notice : Array to string conversion dans api_getInfo() (ligne 23 dans /mnt/storage/www/websites/lefresnoy.net/tools/php/api/functions.php).

Les Gardiens du feu - Installation de Younès Ben Slimane

Les Gardiens du feu

image de l'oeuvre Les Gardiens du feu de Younès Ben Slimane

De Younès Ben Slimane, installation 2022

« La première métaphore absolue de la philosophie a dû apparaître quand Héraclite a décrit la pensée comme un feu, non seulement parce que pour lui le feu était l’élément divin, mais parce qu’il a la faculté d’absorber sans cesse de l’Autre pour le transformer en lui-même ». Hans Blumenberg, Naufrage avec spectateur

Dans Les Gardiens du feu, Younes Ben Slimane explore la complexité de la réalité tunisienne à travers le feu, dans sa constante mutabilité et son pouvoir de transformation. Cet élément crucial est examiné en profondeur dans sa dimension métaphorique, en tant que symbole de résistance, tout au long de l'histoire mythique et réelle du pays, mais aussi dans son actualité, et en tant que principal protagoniste de ce projet où il est non seulement un élément scénaristique mais le symptôme d’une situation politique et sociale éminemment bouleversante.
Cette investigation ontologique sera menée à travers une vidéo, un rendu 3D du port punique réalisé en sel et des dessins utilisant la technique du transfert. Pour la vidéo, Younes a récupéré des images filmées par des manifestants lors des manifestations qui ont marqué les 10 ans de la révolution, images pixellisées et presque indéchiffrables. Des blocs de sel forment le petit port punique, matériau frêle et délicat dont la manipulation demande une finesse et une dextérité importantes. Il s'agit du même élément utilisé par les Romains après la conquête de Carthage, qu'ils ont brûlé et recouvert de sel pour rendre ses terres infertiles. Les dessins suivent les empreintes de la révolution sur les murs brûlés ; Younes a récupéré les cendres de ces murs pour effectuer les transferts et réaliser les dessins. Ces attributs étaient convoités par l'artiste, qui a transformé la fragilité des médiums artistiques qu'il a choisis en un commentaire sur la fragilité de la vie, de l’art et de la perception de la réalité.
En dépit de la présence du spectre de la destruction dans Les Gardiens du feu, il y a un aspect régénérateur et cathartique qui prime dans le projet, non seulement pour l'artiste, mais aussi pour toute une nation qui cherche à faire la paix avec ses démons passés et présents.

Remerciements Thanks

Institut Français de Tunisie, Imen Zarrouk, Petra Swais, Fatma Kilani, Christophe Gregorio

Images de l'oeuvre
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing
  • Institut Français de Tunisie

Oeuvres d' Younès Ben Slimane produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions