La chute

image de l'oeuvre La chute de  Faye Mullen Faye Mullen

De Faye Mullen installation 2014

Musique de chambre ; vingt-trois demeures, douze mois, solo pour un seul corps. La chute se compose d’un rituel obsessionnel illustrant le moment où un corps rencontre le sol. Quotidiennement pour la durée d’une année, Faye Mullen a cherché à appréhender et à éprouver, la caractéristique matérielle, lourde, physique et sculpturale du corps en tombant d’une hauteur de 1m70, la taille de l’artiste. Elle a enregistré le son, sans l’image, de ce dernier chutant, rechutant, tel un journal perceptible uniquement à l’écoute. Dans cette performance, le corps se rend visible, tout en se soustrayant à une figuration de sa propre abstraction – masse, mouvement, son. « Combinant tanatho et autobiographie pour nommer les récits dans lesquels les auteurs racontent leur propre mort. Mullen performe, plutôt que d’écrire, sa propre autothanatographie ». Une disparition annoncée devient ici un moyen d’apparaître. « Dans un rituel sombrement ensorcelant, la présence de l’artiste suggère un désir de continuité, de longévité et de succession, durant l’acte de sa propre disparition. » Cette installation trace le trajet d’un corps de femme du visible à l’invisible, de l’audible au silencieux et réciproquement. Le corps seul tombe… Il faut une incroyable force de volonté quand on tombe pour demeurer dans son corps. « Michaux laisse entendre que cette force de volonté, même incroyable, peut encore demeurer et donc constituer une sorte de recours. Faye Mullen est en quête de ce recours, elle en multiplie en les expérimentant les approches, sachant qu’il n’est pas là à demeurer, mais qu’il faut le convoquer avec art. » Jim Drobnick et Jennifer Fisher. Lisa Visser, Henri Michaux, Daniel Dobbels. Faye Mullen.

Remerciements Thanks

Merci à Est-Nord-Est et Culturia résidences d’artistes, François Bonenfant, Alain Fleischer, Matthieu Orléan, Jean-Claude Brisseau, Eric Prigent, Madeleine Van Doren, Daniel Dobbels, Pierre Delattre, Jacky Lautem, Richard Campagne, Estelle Benazet, Blandine, Jean-René, Olivier, Aurélie, Baptiste, Charles, Cyprien, Sébastien et toute l’équipe au Fresnoy ; ma famille, Coralie, Kate, Gabriel, Thibaud, Guillaume, Raphaël, Yasmina et Stefan.

Processus de création

Oeuvres de Faye Mullen produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions