Metatarsus Varus - "t" fort two

image de l'oeuvre Metatarsus Varus -

De Paul Guilbert installation 2014

Propos gigogne L’audience est appelée à intégrer la « mise en boite » d’un dispositif qui se déploie comme un prototype : un système expérimental mis en place par « l’auteur » pour « proposer » à son audience. Le dispositif est ici pensé autant comme outil de divulgation du propos que comme propos lui-même, voire comme stratégie précédant à l’énonciation. « t » Le « facteur temps » c’est ce temps que « l’audience » met à disposition de l’énoncé, et, par procuration, de son énonciateur. Comme une formulation de ce statut d’interface temporelle que prend la proposition artistique, ce temps sans lequel le propos, aussi tangible soit-il, n’est qu’« en puissance », qu’à titre de songe d’auteur. Le propos devient sacrificiel lorsque l’auteur décide de shunter sciemment une stratégie d’économie discursive qui viserait à faire coïncider le temps du discours et le temps spectateur (pressenti). Il pose cette stratégie comme incompatible avec la temporalité qu’il prend pour hiérarchiquement dominante : le temps de la pièce. Linéarité aconclusive L’ « auteur » est une version fictionnelle de Paul Guilbert. Il agit comme un théoricien non méthodique qui présente ici son paradigme à fondation anecdotique. Sa seule voie pour résister à l’écroulement réside dans l’élucubration (la cale) et la digression (l’arpent). Mais les règles sont fixées à hauteur de l’anecdote fondamentale : l’audience sait que la construction ne prétend pas à conclusion. Elle conclura d’elle-même par la cessation de son écoute : par son refus d’un propos qui n’a pas d’autre prétention que d’être.

Remerciements Thanks

Merci à BlueSky, Is He Listening ?, PEZ corp., Draama ! et <3S.

Processus de création

Oeuvres de Paul Guilbert produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions