Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 0 dans include_once() (ligne 545 dans /mnt/storage/www/websites/lefresnoy.net/drupal/drupal-public/sites/prod/themes/babylon/templates/productions/page_production.php).

Concrete mirrors

image de l'oeuvre Concrete mirrors de  David De Beyter David De Beyter

De David De Beyter installation 2010

Le projet consiste en la construction de plusieurs paysages qui réunissent fiction, imaginaire et réalité. C'est un projet photographique, constitué en une série d'images. Chacune est un mélange de paysage concret (réellement photographié) et de paysage virtuel (Paysage de synthèse, 3D).

Les sujets de ces paysages concrets pourraient être définis comme des situations qui sont les premiers rapports réels d'une expérience que l'on commence à se faire de Mars, d'une conquête de l'espace qui, petit à petit, passe du statut de mythe à celui de premiers signes d'une réalité qui émerge. L'un des ces espaces se situe au CNES de Toulouse, qui est une parcelle de terrain ayant servit à simuler le sol martien pour des Rover. Un autre espace se situe en Arizona, Cinder Lakes à Flaggtaff, qui est un site qui reproduit un sol lunaire parsemé de cratères. Le Meteor Crater où s'est entraînée la Nasa est un site intéresse David tout particulièrement. Les paysages virtuels sont des descriptions empruntes au domaine de la littérature de science-fiction et d'anticipation. Ils viendront s'intégrer autour des paysages concrets dans un rendu hyperréaliste, de façon à ce que l'on ne discerne plus le réel du virtuel.

Réalisation de 8 photographies, les formats seront propres à chaque photographie, allant du 100cm par 125cm au 120cm sur 180cm, tiré sur tirage Lambda et encadré. Les encadrements seront en bois blanc avec une vitre de plexiglas pour protéger le tirage.

Diffusions
  • 2010 - Exhib. Panorama 12 de Tourcoing (FR)

Ce projet est un faux documentaire photographique. Il traite de la représentation de l’ailleurs à travers une sélection d’architectures utopiques des années 60, de sites de recherches scientifiques spatiales et d’un ensemble de paysages ayant reçu une sorte d’accréditation populaire de paysage martien ou lunaire. C’est bien de visions dont il est question ici, qu’elles soient architecturales, scientifiques ou issues de la science-fiction mais aussi de réinterprétations personnelles de ces visions. Ce corpus d’images propose des collages de différents niveaux de réalités, associant fantasme, réel, mythologie et utopie. Le virtuel, présent par l’utilisation éparse de la 3D, me permet ici de donner une forme d’existence à certains projets architecturaux non réalisés. Ce croisement entre analogique et numérique participe de l’idée de mêler fantasme et réalité. Cette exploration constitue dans sa finalité un territoire imaginaire, une sorte de zone test, marquée par le temps, perdue dans un anachronisme formel qui accentue le décalage entre vision prospective et mythologie déchue. Le dispositif de monstration des images offre au spectateur une déambulation à travers une série de fragments. La dissémination de ces visions suggère un hors champ, un récit, en substance. L’ensemble des photographies permet la construction d’un paysage mental. D.B

Remerciements Thanks

Ludivine Sibelle, Alexis Gicart-Delronge, Raphael Kuntz, La Fondation Lagardère, CNES de Toulouse, l'équipe pédagogique du Fresnoy, à ma famille…

Images de l'oeuvre
Processus de création
    Concrete mirrors
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvres de David De Beyter produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions