Message d'erreur

Notice : Undefined offset: 0 dans include_once() (ligne 575 dans /mnt/storage/www/websites/lefresnoy.net/drupal/drupal-public/sites/prod/themes/babylon/templates/productions/page_production.php).

La définition d' une chose en soi

image de l'oeuvre La définition d' une chose en soi de  Antonia Carrara

De Antonia Carrara installation 2010

Projet : Installation vidéo 3 écrans + éléments de décor

Un film sur le cinéma Louxor à Paris construit en 1921, avec décor égyptien. Le palais du cinéma Louxor est une salle de cinéma bâtie en 1922 au carrefour de l’avenue Magenta et du boulevard de la Chapelle, à Paris. Le Louxor a été laissé à l’abandon depuis 1987, après avoir été transformé en discothèque (le Megatown) au début des années 80. On filmera les travaux (qui devraient débuter en janvier 2010) comme une redécouverte archéologique (les décors pseudo-égyptiens du Louxor). Une voix off construira une narration parallèle aux images filmées, en traversant les années, évoquant les premières découvertes archéologiques en Egypte (Gaston Maspéro) jusqu’à la révélation des images en mouvement offerte par les techniques du cinématographe. Fausse archéologie. Des temps qui se superposent.

3 parties, 3 visites par 3 personnes différentes :

  • Maspéro (avec texte off de la description de Louxor en Egypte) – 1 acteur, visite guidée du lieu – 10’ environ - Vidéo
  • Décor reconstruit en maquette au Fresnoy – Tournage en VHS – 5’ environ
  • Sonnet de Mallarmé pour la femme morte de Maspéro – Tournage sur le plateau en Super 8 – 2’ en N&B

Prendre contact très vite avec la Mission Cinéma de la Mairie de Paris pour s’assurer de la faisabilité du projet (à ce jour, Le Forum des Images a l’exclusivité du tournage dans le chantier).

Sinon, étendre le projet à tout le quartier qui fut un grand quartier de cinéma (Gaumont Palace place Clichy, cinémas des boulevards, studios Pathé, aujourd’hui devenus Fémis)…

Lire « La double vue » de Robert Lebel. Deyroles.

Diffusions
  • 2010 - Exposition Panorama 12 de Tourcoing (FR)

Le temple du cinéma Louxor, bâti à Paris en 1921 selon une architecture d’inspiration égyptienne, a été brièvement transformé en discothèque avant d’être laissé à l’abandon dans les années 1990. Réalisé sous la forme d'un making-off, le film déploie une visite guidée du site qui retrace le plan du temple de Louxor depuis les écrits de l'égyptologue Gaston Maspero ; le cinéaste Luc Moullet explore le lieu et son histoire fantasmée, traversant les décors de ce qui reste de la boîte de nuit Megatown dans Louxor. La validité des méthodes d’investigation appliquées à cette architecture irrationnelle est constamment mise en question (). Le projet propose une méthode de spéculation archéologique basée sur un réseau de correspondances. Correspondances spatio-temporelles, entre l’Egypte ancienne, le début du XXème siècle et le temps présent ; des correspondances sémantiques relation d'homonymie, assonances visuelles la persistance de motifs à travers les époques, et d'ordre rituel la mise en scène d'un rite comme celle d'un film. () Sous l’influence des théories de la connaissance par l’absurde de Charles Hoy Fort, du motif de la pyramide chez Flaubert, ou encore par l’analyse des signes de Roger Caillois.

Images de l'oeuvre
Processus de création
    La définition d' une chose en soi
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvre d' Antonia Carrara produite par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions