Processus créatif Creation process

back retour
Arnaud Petit Arnaud Petit

Arnaud Petit & Alain Fleischer

I.D.

performance

I.D., est un opéra où la technologie - dans la lignée d’une ancienne tradition de l’illusion ici renouvelée - est utilisée afin de convoquer le rêve et la mémoire. Pour ce faire un travail d’élaboration technologique coordonné patiemment par le Fresnoy nous permet de créer un personnage chantant virtuel. Doté d’un corps (grâce au CIRMMT, à NUMEDIART, à l’Inria) et d’une voix chantante (grâce à l’Ircam), ce personnage se présente tout d’abord comme l’image, le double d’une chanteuse (Eléonore Lemaire). Surprise par la création de son reflet qui semble vivant, notre personnage entame une exploration - mentale, interrogatrice, mémorielle - qui la conduira à reconnaître, peut-être, la nature de ce double, intimement reliée à son histoire personnelle. Le récit d’Alain Fleischer, qui interroge tout autant le langage que la mémoire, est l’objet d’un travail musical qui se joue des genres, à l’image de l’incertitude qui accompagne l’identité du personnage technologique. Surplombant la scène de la représentation, un mime (Jean Asselin), semble être l’ordonnateur de cette étrange histoire. Ses gestes, observés par un dispositif attentif, animent la vie apparente du personnage peut-être créé par l’esprit de la chanteuse. Le spectacle s’apparente à un rêve qui fait affleurer quelques lieux cachés d’une conscience humaine et peut-être historique. En contrebas, les musiciens de l’orchestre « les siècles », tracent la continuité de ce récit qui est aussi musical.

François Xavier Roth, Emrique Therain, Christophe Rauck, Nathalie Pousset, Anne-Marie Peigné, François Revol, Jacky Lautem, Laurent Delplanque, Bertrand Scalabre, Eric Prigent, Stéphanie Robin, Laurent Grisoni, Andrew Gerszo, Franck adlener, Marcelo Wanderley, Axel Roebel, Luc Ardaillon, Hussein Kamak, Etienne Landon

Création musicale : Arnaud Petit Livret, scénographie et mise en scène : Alain Fleischer Interprétation : Eléonore Lemaire (soprano), Jean Asselin (mime) Orchestre « Les Siècles » (formation de chambre) Lumières : Bruno Nuytten Coordination technique : Etienne Landon Création graphique : Paul Guilbert Collaborations scientifiques : Laurent Grisoni, Marcelo Wanderley

Arnaud Petit

Né en 1959, Arnaud Petit étudie la composition notamment au CNSM de Paris et la direction d’orchestre auprès de J.P. Marty et P. Boulez. Il a reçu des commandes de la part de nombreux ensembles, orchestres, institutions et festivals. Il s’est intéressé à diverses formes artistiques, et notamment cinématographiques. Dès les années 80, avec l’aide de la Cinémathèque française, de Patrice Chéreau et de l’Ircam, il réalise une œuvre musicale et sonore avec « La Passion de Jeanne d’Arc », de C.T. Dreyer. Parmi d’autres expérimentations il crée au début des années 90 un opéra-film (« la Place de la République »), au centre Pompidou, avec l’aide de la Femis et de l’EIC. Il a reçu plusieurs distinctions (Académie de France à Rome Villa Médicis, ITI/Unesco, Lavoisier, McDowell fellow).

Sa dernière création : « Halla San », d’après un texte de N. Bouvier, a été créée par Didier Sandre, Yuree Yang et les Percussions-Claviers de Lyon au Théâtre de la ville (janvier 2016). « Halla San » a été primée par « France Festivals ».

Alain Fleischer

Alain Fleischer est né en 1944 à Paris.

Après des études de lettres, linguistique, sémiologie et anthropologie à la Sorbonne et à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, il a enseigné à l'Université de Paris III, à l'Université du Québec à Montréal, et dans diverses écoles d’art, de photographie et de cinéma (dont l’IDHEC/FEMIS à Paris). Lauréat du Prix de Rome, il a séjourné à la Villa Médicis de 1985 à 87. Sur mission du Ministère de la Culture, a conçu et dirige actuellement Le Fresnoy – Studio national des arts contemporains.