And that's all I remember

image de l'oeuvre And that's all I remember de  Riikka Kuoppala Riikka Kuoppala

De Riikka Kuoppala installation 2015

Grand-père dit que grand-mère n'est plus finlandaise. Elle repose dans le sol namibien depuis si longtemps qu'elle est devenue Namibienne. Je ne connais pas cette grand-mère-là. Grand-père raconte qu'il a fabriqué un cercueil pendant la nuit et conduit grand-mère jusqu'à Onandjokwe pour l'y enterrer. Dans l'histoire dont je me souviens, grand-père est toujours seul.

Je suis partie en Namibie pour chercher les traces d'une légende familiale liée à mes grands-parents, qui étaient missionnaires dans les années 1950. L'installation évoque le jour où ma grand-mère, Eila Plathan-Saarinen, une jeune doctoresse, est décédée subitement. Au fil de l'histoire, des souvenirs personnels s'entremêlent à des évènements historiques et aux liens entre le travail missionnaire, l'apartheid et le colonialisme.

Tobias Amupala : « Elle n'était pas malade. Eila n'était pas malade. C'est difficile à expliquer, parce que peut être qu'Eila était en colère et que son coeur a lâché. »

Riikka Kuoppala : « Soudainement. »

Tobias Amupala : « Certains disent aussi qu'elle serait morte d'une overdose. Mais ce ne sont que des spéculations. Mais elle était très je ne sais pas, quelque chose l'avait mise en colère et son coeur s'est arrêté. Alors elles (Ebba et Helmi Nikodemus) ont essayé de l'aider, mais elles n'ont rien pu faire, et elle est morte. Oui, c'est un choc. »

Remerciements Thanks

Oskar Öflund Foundation

Teaser
Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Oskar Öflund Foundation
  • AVEK
  • GENELEC

Oeuvres de Riikka Kuoppala produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b