À main levée

image de l'oeuvre À main levée de  Pauline De Chalendar Pauline De Chalendar

De Pauline De Chalendar installation 2015

À main levée interroge la pratique et la temporalité du dessin aujourd’hui. L’installation fait dialoguer différentes natures de lignes. Les unes ont été tracées sur un rouleau de papier au cours d’une marche solitaire en montagne, pendant plusieurs jours. Dessiner deviendrait presque un acte de résistance face au temps qui passe toujours plus vite. Les autres sont tridimensionnelles. Posés à l’extrémité de la longue frise, deux casques de réalité virtuelle permettent de découvrir une esquisse en train de se faire grâce à une captation de mes gestes dans l’air.

Qu’est-ce qu’une image inachevée ? Sans surface, peut-on encore parler de dessin ? Le paysage filaire est habité par d’imperturbables figures antiques dont les lignes malicieuses se dévoilent, chuchotent, et nous filent entre les doigts.

« Quand je dessine à main levée, j’emmène ma ligne en promenade. Comme le voyageur itinérant qui, à travers ses déambulations, trace un chemin sur le sol sous la forme d’empreintes de pas, de sentiers et de pistes. » Tim Ingold, Une brève histoire des lignes, 2013

Crédits Credits

Ce projet a bénéficié du soutien de l'équipe MINT Université de Lille, CNRS (CRIStAL UMR 9189 et IRCICA USR 3380), INRIA Lille Nord-Europe et de l’initiative Sciences et Cultures du Visuel (Imaginarium/Tourcoing)

Teaser
Processus de création
Partenaires
  • MINT Université de Lille
  • SCV (Sciences et Cultures du Visuel) (Imaginarium/Tourcoing)
  • CNRS (CRIStAL UMR 9189 et IRCICA USR 3380)
  • INRIA Lille Nord- Europe

Oeuvres de Pauline De Chalendar produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b