Silence is sexy

image de l'oeuvre Silence is sexy  de  Alexandre Del Torchio Alexandre Del Torchio

De Alexandre Del Torchio installation 2009

Le visiteur pénètre dans une installation qui semble se refermer sur lui, contenant toute la puissance de la dernière séquence de Kiss me deadly, film de Robert Aldrich réalisé en 1955. Avec ce dispositif, je place le spectateur au coeur d'une expérience sensorielle et mentale qui agit directement sur ses repères. D'une manière plus directe encore, le héros de Fenêtre sur cour accède à l'image mentale, non pas simplement parce qu'il est photographe, mais parce qu'il est dans un état d'impuissance physique : il est réduit en quelque sorte à une situation optique pure. Gilles Deleuze, L'image-mouvement Ainsi se crée un vide, «un trou noir», qui fait vivre au visiteur un autre espace-temps. Un moment de glissement, un ailleurs possible provoquant du fantastique. Un entre-deux créant une atmosphère entre fiction et réalité.

A region of space-time from which nothing, not even light, can escape. Nothing can escape, because gravity is so strong. Stephen Hawking

Remerciements Thanks

Eric Prigent, Yann Kersalé, Christophe Kihm, Madeleine van Doren, Jacky Lautem, Emmanuel Debriffe, Cyprien Quairiat, Phillipe vanthuyne, Mr. B., Hee Won «Navi» Lee, ma famille, mes amis

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvres d'Alexandre Del Torchio produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b