De l'extinction du paysage

image de l'oeuvre De l'extinction du paysage de  Benjamin Goulon Benjamin Goulon

De Benjamin Goulon installation 2006

Tenter de rendre compte de l'extinction du paysage comme évanouissement de l'être-même. Tout regard, comme toute photographie, peine à enregistrer les signes du dehors, des fragments de réalité disparaissant. L'installation est faite d'un tunnel noir où le spectateur pénètre et sur les parois duquel, à une hauteur à peine incommode, sont accrochés des caissons lumineux sur lesquels des transparents déclinent des paysages dans lesquels la trace humaine disparaît. Paysages désertés, froids, inhospitaliers, en noir et blanc ; paysages nus, remémorés, par bribes, combinats de souvenirs de jeunesse et de voyages, mais où maintenant le regard a déposé les armes. Il est devenu le lieu d'effacement et de perte, ce que montre la photographie et seconde la vidéo sur un mode différent de blanc en blanc, de white en blank, c'est le bout du voyage, de tous temps. Au sortir du tunnel, un écran tripartite reçoit la projection d'une vidéo au banc-titre, errance dans des photographies où noir et blanc forment le précipité du regard. Au bout de toute scansion, un vide, personne pour entendre l'arbre tomber.

Remerciements Thanks

François Rouan et mon père

Images de l'oeuvre
Processus de création
Partenaires
  • Le Fresnoy - Studio national des arts contemporains, Tourcoing

Oeuvres de Benjamin Goulon produites par Le Fresnoy :

Retour à la liste des productions

20-a

20-b